Lagarde : Proglio n’est pas "autiste"

  • A
  • A
Lagarde : Proglio n’est pas "autiste"
@ Europe1
Partagez sur :

La ministre de l’Economie s’est félicitée de la décision prise par le PDG d’EDF.

"Henri Proglio est un homme intelligent, un grand patron et un homme passionné. Et il n’est pas autiste. Je pense qu’il a entendu tous ceux qui ont pu parler avec lui, il a entendu la polémique et il a pris la bonne décision", a affirmé la ministre de l’Economie, vendredi sur Europe 1. "Je m’en réjouis et je lui ai téléphoné pour le lui dire".

Henri Proglio peut en tout cas compter sur son soutien. "Mettez vous un peu à sa place deux minutes. Francois Proglio était dans un groupe (NDLR : Veolia) dans lequel il a 39 ans de carrière, il a une rémunération importante, il y renonce pour prendre un poste avec beaucoup plus de responsabilités, beaucoup plus de risques aussi", a martelé l’ancienne avocate. "Renoncer à une indemnité, accepter de gagner moins qu’auparavant, c’est clairement démontrer à EDF et à ses 160.000 salariés qu’il a envie de diriger cette entreprise et de mener son projet industriel".

Interrogé sur son éventuelle intervention auprès de l’Elysée, Christine Lagarde a refusé de répondre : "Ce n’est pas une question d’intervenir. La question, c’est de savoir si on a dans une grande entreprise comme EDF le bon patron et qu’il soit passionné". La ministre de l’Economie a également refusé de confirmer toute intervention de l’Elysée dans cette affaire, comme l’avait révélé lemonde.fr jeudi.

A propos de la dernière polémique en date, sa double casquette et son cumul de fonctions AU, la ministre de l’Economie a éludé la question, semblant peu à l’aise pour y répondre. "Il a dit lui-même que c’était pour une période temporaire", s’est contenté d’indiquer la ministre.

Christine Lagarde avait fait savoir, en novembre, qu’ Henri Proglio ne devrait pas cumuler plusieurs rémunérations. La pirouette de la ministre lui a valu d’être chahuté cette semaine à l’Assemblée nationale.