"Pas ça, pas nous, pas la gauche !" : la charge de Martine Aubry contre Hollande et Valls

  • A
  • A
"Pas ça, pas nous, pas la gauche !" : la charge de Martine Aubry contre Hollande et Valls
@ AFP
Partagez sur :

La maire de Lille signe mercredi dans Le Monde avec plusieurs responsables socialistes et écologistes une tribune à charge contre François Hollande et Manuel Valls. 

Sa parole était attendue après la polémique sur la loi El Khomri. Martine Aubry signe mercredi dans Le Monde avec plusieurs responsables de gauche une virulente tribune, intitulée "Sortir de l'impasse", contre François Hollande et Manuel Valls. 

"Trop, c'est trop". Dans ce long texte co-signé notamment avec Daniel Cohn-Bendit, la maire de Lille livre un réquisitoire sévère contre la politique du gouvernement. "Trop, c'est trop", écrivent ainsi les signataires. Ces derniers réclament un changement de ligne radical, sous peine, disent-ils, d'une défaite à la présidentielle de 2017. "Ce n’est plus simplement l’échec du quinquennat qui se profile, mais un affaiblissement durable de la France qui se prépare, et bien évidemment de la gauche, s’il n’est pas mis un coup d’arrêt à la chute dans laquelle nous sommes entraînés", affirment-ils. 

Le pacte de responsabilité, la déchéance de nationalité et la loi El Khmori. Dans cette tribune, Martine Aubry et ses acolytes ciblent en particulier le pacte de responsabilité "avec le Medef qui se révéla un marché de dupes", le "désolant débat sur la déchéance de la nationalité, "la meurtrissure de l'indécent discours de Munich" de Manuel Valls sur l'accueil des réfugiés. Et comme attendu, le projet de réforme du code du Travail. "C'est toute "la construction des relations sociales de notre pays qui est mise à bas en renversant la hiérarchie des normes (…). Pas ça, pas nous, pas la gauche !", grondent-ils, avant de conclure : "Que restera-t-il des idéaux du socialisme lorsqu'on aura, jour après jours, sapé ses principes et ses fondements ?"