La semaine "marathon" d'Alain Juppé en outre-mer

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Dimanche, le favori de la primaire LR a entamé un périple d'une semaine en outre-mer. Une tournée nécessaire mais "chronophage", avoue un de ses proches.

Après un déplacement de quatre jours à Mayotte et à la Réunion en décembre, Alain Juppé poursuit sa tournée des outre-mers, à un rythme plutôt soutenu. Dimanche matin, le candidat à la primaire des Républicains est parti pour la Guyane, première étape d'un périple qui passera ensuite par la Martinique, la Guadeloupe, Saint-Barth et Saint-Martin.

Cinq interviews, trois réunions publiques. D'ici la fin de la semaine, Alain Juppé aura passé plus de 24 heures dans des avions et participé à trois réunions publiques. D'ordinaire plutôt discret dans les médias,  le maire de Bordeaux accordera également cinq interviews à des télés et radios. Pédagogue, il a rappelé le principe de la primaire dès son arrivée à Cayenne, dimanche.

Les principes de la primaire. "Pour voter, il faudra payer deux euros par tour de scrutin", a expliqué le favori de la primaire de novembre, pédagogue. Selon un récent sondage, Alain Juppé recueillerait 41% des voix au premier tour de cette élection. Le candidat se veut rassembleur : "Je m'adresse à tous les électeurs de la droite et du centre, peut-être aussi aux déçus du socialisme. Et pourquoi pas à ceux qui se sont laissés aller à voter Front national dans le passé et qui commencent à ouvrir les yeux sur le programme de ce parti." Et de conclure par un trait d'humour : "Si vous voulez faire des économies, vous n'avez qu'à m'élire dès le premier tour : ça ne vous coûtera que deux euros."

"C'est Chirac qui m'a inoculé le virus". Alain Juppé a ensuite pris le temps de répondre aux questions des Guyanais, se disant "heureux d'être en outre-mer". "C'est Chirac qui m'a inoculé ce virus", a-t-il plaisanté. Si le candidat remporte la primaire, il n'est cependant pas certain qu'il revienne pendant la campagne présidentielle. Un de ses proches l'avoue : "Une tournée en outre-mer, c'est chronophage."