La révision des lois bioéthique à l'Assemblée

  • A
  • A
Partagez sur :

Les députés se penchent à partir de mardi sur le projet de loi de révision des lois de bioéthique. Le texte est amputé de sa mesure-phare : la levée partielle de l'anonymat pour les dons de gamètes. Le rapporteur UMP du projet de loi, Jean Leonetti, a fait notamment valoir que "l'anonymat et la gratuité doivent rester à la base du don" et mis en avant le fait que la levée de l'anonymat fonctionnait mal en Suède.

Parmi les mesures qui pourraient aussi être âprement débattues dans l'hémicycle : le don d'ovocytes ouvert aux femmes qui n'ont pas d'enfant, la vitrification (congélation lente et plus performante des ovocytes) ou encore le transfert d'embryon post-mortem, auquel la commission a donné son feu vert.

Comme toujours sur ces sujets, qui mêlent vie, mort, naissance, science et conscience, les débats risquent d'être enflammés et de transcender les clivages politiques traditionnels. Le vote du projet de loi, examiné en première lecture, est programmé le 15 février.