LA QUESTION D'EUROPE SOIR - Avez-vous fait votre choix pour les élections législatives ?

  • A
  • A
LA QUESTION D'EUROPE SOIR - Avez-vous fait votre choix pour les élections législatives ?
@ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

Chaque jour, donnez-nous votre avis sur l'actualité et retrouvez le résultat en direct à 19 heures dans le "Club de la presse". 

Ils seront 4.536 candidats et 3.341 candidates à pourvoir les 577 sièges de l'Assemblée nationale les 11 et 18 juin prochains. selon les derniers sondages, l'alliance de La République en marche et du MoDem remporterait la majorité absolue, avec un nombre de sièges variant entre 385 et 415, selon un sondage Ipsos Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France, publié mardi. Elle devancerait Les Républicains/UDI, qui obtiendraient entre 105 et 125 sièges, et le Parti socialiste et ses alliés, qui obtiendraient de 25 à 35 sièges. Le Front national gagnerait entre 5 et 15 sièges.

Les députés socialistes sortants mènent donc une "bataille acharnée" pour ne pas "disparaître" lors d'un scrutin législatif sur lequel plane le spectre de la déroute de 1993.

Passera-t-on "d'un grand paquebot à une chaloupe" comme il y a 24 ans avec seulement 57 députés PS et alliés, selon la formule d'un élu ayant vécu cette bérézina? Cela pourrait être pire au vu des sondages qui donnent le PS et ses alliés autour de 8% à 9% des intentions de vote, avec des projections de 20 à 35 sièges, très loin derrière la République en marche (REM).

"Je passe par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel chaque jour", "c'est les montagnes russes" émotionnellement, confie Erwann Binet qui brigue sa propre succession dans l'Isère. "Notre radar est quand même très perturbé", constate l'ex-rapporteur de la loi ouvrant le mariage aux homosexuels qui assure toutefois qu'il ne "voit pas les 6%" de la présidentielle (6,3% pour Benoît Hamon, ndlr) sur le terrain et affirme que les socialistes ne sont "pas à jeter".

Avez-vous fait votre choix pour les élections législatives ? Votez ci-dessous et expliquez-nous votre vote dans les commentaires. Vous pouvez aussi poser vos questions à Pascal Perrineau, spécialiste de la sociologie électorale, invité du Club de la presse à 19 heures.