La nouvelle ministre des Armées victime d'un canular sur Twitter

  • A
  • A
La nouvelle ministre des Armées victime d'un canular sur Twitter
Florence Parly avait déjà été secrétaire d'État au Budget entre 2000 et 2002.@ BENJAMIN CREMEL / AFP
Partagez sur :

Un faux compte ouvert à son nom annonçait la mort du leader du groupe Etat islamique (EI) Abou Bakr al-Baghdadi.

La nouvelle ministre des Armées Florence Parly a été victime jeudi d'un canular sur Twitter. Un faux compte ouvert à son nom annonçait la mort du leader du groupe Etat islamique (EI) Abou Bakr al-Baghdadi.

"Le Général Pierre de Villiers (chef d'état-major des armées, ndlr) m'annonce maintenant que les Forces françaises en Irak confirment la mort du Chef de EI Abou Bakr al-Baghdadi", proclamait le tweet, diffusé dans la matinée sur ce qui était présenté comme le compte officiel de la nouvelle ministre. Après quelques instants de flottement - Florence Parly assistait alors à son premier Conseil des ministres -, le ministère a annoncé que c'était un faux compte.



Manuel Valls est tombé dans le piège. "Le compte @Parlyflorence est un fake, le contenu des tweets postés ne correspond par à la réalité de la ministre des #armées", a tweeté le ministère qui l'a fait alors rapidement fermer.

L'ex-Premier ministre socialiste Manuel Valls, qui avait travaillé avec Florence Parly auprès de Lionel Jospin à Matignon, a toutefois eu le temps de tomber dans le piège et de retweeter le faux message, avant de le supprimer à son tour de son compte Twitter.