La mise au point de Valérie Trierweiler

  • A
  • A
La mise au point de Valérie Trierweiler
@ REUTERS
Partagez sur :

Sa santé, la clarification avec le président, la Première dame s'est confiée à Europe 1.

Valérie Trierweiler s'est confiée à Europe 1, jeudi soir. La Première dame dément les propos tenus par son avocate jeudi dans le Figaro, évoque son état de santé et son avenir avec François Hollande.

Une grande solitude. Selon le journaliste politique Alexandre Kara, la première chose qui frappe quand on échange avec Valérie Trierweiler, c’est le sentiment d’une grande solitude. "Je découvre tous les jours des soi-disant proches que je ne connais pas et qui parlent en mon nom", déplore la Première dame. Une seule personne est habilitée à parler pour elle : son directeur de cabinet, Patrice Biancone, qui lui reste fidèle contre vents et marées.

Les lettres de soutien la réconfortent. Quand on lui demande des nouvelles de sa santé, Valérie Trierweiler répond "qu’elle va mieux". La Première dame ajoute qu'elle "trouve du réconfort" dans les centaines de lettres de soutien qu’elle a reçues depuis les révélations du Closer sur une relation entre François Hollande et l'actrice Julie Gayet. Valérie Trierweiler tient à répondre à ce courrier : "enfin, dit-elle, j’essaie parce qu’il y en a tellement …" Après sa sortie de l'hôpital, samedi dernier, la compagne du président avait d'ailleurs tenu à remercier ses soutiens sur son compte Twitter.

Une mise au point cinglante. "Elle a parlé sans savoir et sans être mandatée". C'est en ces termes que Valérie Trierweiler désavoue, auprès d'Europe 1, son avocate Me Frédérique Giffard. "Elle n'est plus mon conseil", tranche la Première dame, qui confie "s'être sentie trahie". Dans un article mis en ligne sur lefigaro.fr peu après 18h jeudi, Me Frédérique Giffard avait assuré que sa cliente souhaitait sortir "le plus dignement possible" de l'affaire provoquée par les révélations de Closer.

la lanterne versailles maxppp 930620 27.12.11

© MAXPPP

Elle devrait quitter la Lanterne rapidement. Le dialogue se poursuit entre François Hollande et Valérie Trierweiller. La clarification du couple présidentiel devrait intervenir rapidement. Dans l’entourage du président, on affirme que la Première dame quittera la résidence présidentielle de la Lanterne, au plus tard ce week-end. La compagne de François Hollande s'y repose depuis samedi dernier, après qu'elle ait quitté l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière où elle avait été hospitalisée le 10 janvier, après un "coup de blues" provoqué par la révélation de la liaison du président avec l'actrice Julie Gayet.

Cap sur l'Inde dès lundi. C'est peut-être son dernier voyage en tant que Première dame. Valérie Trierweiler se rendra dimanche à Bombay, en Inde pour soutenir l'ONG Action contre la faim. Une visite prévue de longue date et qui lui "tient à cœur". "Ce déplacement est pris en charge par Action contre la faim", a tout de suite précisé son entourage, pour éteindre toute polémique éventuelle sur le coût de ce voyage.

sur le même sujet, sujet,

INTERVIEW E1 - B. Chirac a écrit à Trierweiler

L'INFO POLITIQUE - Trierweiler "plombe politiquement" Hollande

CALENDRIER - Hollande veut aller vite

POINT DE DEPART - La Une choc de Closer