La journée marathon du président Hollande

  • A
  • A
La journée marathon du président Hollande
François Hollande s'est envolé à Berlin vers 18h après une journée de passation de pouvoir mouvementée.@ Maxppp
Partagez sur :

Revivez ici la riche première journée de président de la République de François Hollande.

François Hollande est officiellement président de la république, depuis mardi 10h passées de quelques minutes. Il aura vécu ce moment à fond et respecté le protocole, malgré sa demie-heure de retard à la fin. Trois serrages de main symboliques, autant de grands discours du président, de nombreux bains de foule, la pluie, la grêle, un véritable tour de Paris et un avion présidentiel touché par la foudre ont entre-autre marqué la première journée du président. Europe1.fr vous fait revivre ce marathon.

18h38. Arrivée prévue à 20h. Le président français devrait arriver aux alentours de 20h à Berlin.

19h27. Duflot salue la nomination d'Ayrault. Cécile Duflot, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, a salué mardi la nomination de Jean-Marc Ayrault comme Premier ministre, disant avoir "hâte" que François Hollande et son gouvernement "passent à l'action". "Ce qui nous intéresse, c'est que les relations humaines soient bonnes. Les relations humaines avec Jean-Marc Ayrault ont toujours été plutôt bonnes et ensuite, on jaugera sur la politique qui sera menée, ce ne sera pas seulement celle du Premier ministre mais celle de tout un gouvernement, on vérifiera cet état d'esprit", a ajouté la présidente du groupe EELV au Conseil régional d'IDF.

18h19. Fillon lâchera Matignon mercredi à 10h. La cérémonie de passation des pouvoirs entre l'ancien Premier ministre François Fillon et son successeur Jean-Marc Ayrault aura lieu mercredi à 10h à l'Hôtel de Matignon, a-t-on appris mardi dans l'entourage de Jean-Marc Ayrault.

18h18. Ayrault "honoré". Jean-Marc Ayrault, nommé Premier ministre par François Hollande, s’est dit mardi "honoré par cette marque de confiance", quelques minutes après la divulgation de la nouvelle. "C’est une mission qui m’est confiée par François Hollande. Il m’appartient de former son gouvernement sous son autorité. Ensuite, il faudra se mettre au service du pays. Il y a urgence à le faire", a-t-il déclaré sur RTL. Le futur ex-député-maire de Nantes a également salué "l’aboutissement d’un long combat au côté de François Hollande. Je mesure la lourdeur de la tâche qui m’incombe", a-t-il dit.

18h10. Le président repart. François Hollande a pu repartir à bord d'un autre avion, confirme la Défense.

18h00. L'avion fait demi tour. L'avion présidentiel, touché par la foudre, a rebroussé chemin selon la Défense. François Hollande aurait pu redécoller grâce à un avion de secours posté à Villacoublay selon BFMTV. 

17h17. "L’Air Hollande One" décolle. Ça y est, le président s'envole vers l'Allemagne. Il devrait rentrer à Paris dans la soirée. 

Hollande avion décolle

© Capture d'écran BFMTV

17h03. Arrivée à l'aéroport. François Hollande est arrivé à l'aéroport, salue le personnel de l'avion présidentiel, et s'apprête à décoller à son bord vers l'Allemagne où il doit rencontrer Angela Merkel. Devant les journalistes, il insiste à nouveau sur la "confiance", qu'il veut redonner aux Français. 

 

16h47. Jean Marc Ayrault vient d'être nommé Premier ministre.           Le Secrétaire général de l’Élysée vient d'annoncer que l'ancien président du groupe socialiste à l'Assemblée, Jean-Marc Ayrault, sera le Premier ministre. 

16h40. En route vers l'aéroport. François Hollande se dirige vers l'aéroport militaire de Villacoublay pour s'envoler vers l'Allemagne.

16h37. Encore un bain de foule ! François Hollande s'offre un énième bain de foule de plusieurs minutes, devant le parvis de l'hôtel de ville.

16h31. Annonce du Premier ministre imminente. Le pupitre du secrétaire général de l’Élysée, qui doit annoncer le nom du Premier ministre, a été installé. 

16h25. Hollande veut réunir et réussir. "Ma première mission, je le redis ici, c'est de réunir tous les Français et de donner confiance et espoir à notre communauté nationale" a-t-il déclaré après un discours essentiellement tourné vers Paris.

16h18. Hollande cite Hugo. "Le genre humain a des droits sur Paris. Il a deux attaches, sa région, et Paris. Je suis né en Normandie, j'ai des attaches avec la Corrèze, mais je suis aussi Parisien de cœur et de vie. J'ai trois attaches. C'est peut être ça qui me rend si particulier", a déclaré le président. "Paris est plus grand que Paris" a-t-il poursuivi avant de citer les richesses de la capitale : "économie" "mode"," jeunesse", "architecture"… Et de dire les défis qui attendent la capitale, au premier rang desquels la construction des logements sociaux dignes et esthétiques. "Le beau appartient à tout le monde".

  

16h10. Hollande prend la parole. "Cher Bertrand Delanoë j'ai compris votre émotion. Elle m'est apparu, empreinte de dignité. L'élection de la République est un moment considérable, pour ceux qui l'on voulu, mais aussi pour les autres. Car il signifie le rassemblement. Les clivages et les méfiances persistent. Vous avez évoqué la belle et tumultueuse histoire de Paris" a déclaré le président de la République.

16h00. Bertrand Delanoë prend la parole."Il y a des moments où l'émotion ne doit pas être contenue, a déclaré le maire de Paris. Votre présence est un symbole du lien entre Paris et la France." Commune de Paris, choix du drapeau tricolore, discours du général de Gaule... Il a énuméré les évènements constituants de la République qui se sont déroulés dans la capitale. Avant de rendre hommage au président : "votre victoire marque une nouvelle page".

bertrand delanoe françois hollande mairie de paris 930620

© CAPTURE D'ECRAN FRANCE 2

15h56. Bises symboliques. François Hollande embrasse Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault, avec un large sourire. Il glisse un mot dans l'oreille de celui qui est pressenti pour devenir Premier ministre.

15h50. Pierre-René Lemas nommé Secrétaire général de l'Elysée. Le désormais ex directeur de cabinet du président du Sénat vient d'être désigné Secrétaire général de l'Elysée. Il devrait annoncer le Premier ministre dans une dizaine de minutes. Il succède à Xavier Musca et Claude Guéant.

15h41. Bonjour au personnel. François Hollande, Bertrand Delanoë, Anne Hidalgo (1ere adjointe au maire) et Valérie Trierweiler arrivent et disent bonjour au personnel de la mairie de Paris puis aux divers invités.

Hollande Mairie de Paris delanoë

© Capture d'écran France2

15h39. L'attente. Les 400 invités, parmi lesquels de nombreuses figures socialistes, attendent toujours. François Hollande a 30 minutes de retard sur son programme.

15h25. À l'intérieur du bureau du maire. Bertrand Delanoë raconte à François Hollande que, dans ce bureau, le Général de Gaule était monté sur le rebord de la fenêtre pour saluer la foule, tenu par les jambes par des résistants pour ne pas qu'il chute, parmi lesquels un certain François Mitterrand. François Hollande écoute avec intérêt, puis salue la foule de derrière la fenêtre.

15h13. Maire et président préparent leurs discours. François Hollande pénètre dans le bureau du maire de Paris, où il discute avec Bertrand Delanöé, avant leur intervention dans une salle de la mairie devant 400 personnes.  

15h06. Arrivée à l'hôtel de ville. François Hollande est accueilli par le maire de Paris sur le parvis de l'hôtel de ville. Il s'offre encore un long bain de foule. Une femme du public lui transmet une enveloppe avec "un petit secret" à l'intérieur. Quitte à être en retard sur son programme, le président reste plus de 5 minutes avec le public. 

15h00. Le maire se prépare. Bertrand Delanoë termine d'écrire son discours et quitte son bureau pour se rendre devant l'hôtel de ville.

14h59. Direction l'hôtel de ville. François Hollande quitte l'Institut Curie pour se rendre à l'hôtel de ville de Paris et rencontrer le maire Bertrand Delanoë.

14h57. François Hollande fait durer le plaisir. Le président s'offre un long bain de foule de plusieurs minutes, serrant des mains, discutant et se faisant prendre en photo par le public.

14h50. "La journée de la confiance". "La France a des prix Nobels et elle doit être fière. Cette journée est placée sous le signe de la confiance. La France a des atouts. Ce qui nous attend est difficile mais je veux que la France soit fière. Je suis ici pour ça, et non pour mon plaisir personnel" a déclaré François Hollande au micro de France2.

14h45. Le recueillement. François Hollande dépose une gerbe devant la statue de Pierre et Marie Curie, sous la pluie, avant de se recueillir quelques secondes. Le personnel continue applaudir et il les remercie. "Je suis ici pour mettre à l'honneur la femme, la recherche, l'intégration, l'unité retrouvée et la science, dont Marie Curie est le symbole" a déclaré le président.   

14h43. L'arrivée à l'Institut Curie. François Hollande arrive à l'Institut, sous les applaudissements du public et du personnel de cet institut spécialisé dans la recherche contre le cancer. 

14h37. Le déjeuner du président. Revivez en vidéo le déjeuner de François Hollande avec les anciens Premiers ministre de gauche et le président du Sénat.

14h32. Le départ des Tuileries.  François Hollande se rend à l'Institut Curie à Paris, il rendra hommage à Marie Curie, immigrée polonaise qui réussit à incarner la recherche, le progrès et la science, jusqu'à décrocher le prix Nobel de physique en 1903, avec son mari Pierre, puis le prix Nobel de chimie en 1911. Un pupitre y est installé pour un discours.

14h24. "Je suis le garant de l'école publique".François Hollande a terminé son hommage à l'école républicaine. "Je suis le garant de l'école publique, de la transmission des connaissances, de la solidarité républicaine", a conclu le chef de l'Etat.

14h18. "Je rétablirai la formation professionnelle des enseignants". François Hollande a égrainé son programme en matière d'éducation, confirmant sa volonté de recruter 60.000 personnels en cinq ans. Il a aussi répété que priorité sera donné aux quartiers populaires et aux zones rurales "abandonnées, oubliées". Enfin, "je rétablirai la formation professionnelle des enseignants", a affirmé le chef de l'Etat.

14h14. Un hommage réservé à Jules Ferry. François Hollande rend hommage au "législateur Jules Ferry". "Je suis venu célébrer deux lois de la République, celle de 1881 relative à la gratuité de l'enseignement primaire, et celle de 1882 sur le caractère laïque et obligatoire de l'école.Ce sont des lois que nous devons à l’obstination, au courage, à la ténacité de Jules Ferry", a déclaré le chef de l'Etat. "Mais tout exemple connaît des limites, toute grandeur a ses faiblesses. En saluant la mémoire de Jules Ferry, je n’ignore rien de ses égarements politiques. La défense de la colonisation était une faute morale et politique. Elle doit être condamnée."

14h09. Hollande arrive au jardin des Tuileries. Le nouveau président de la République est arrivé au pied de la statue de Jules Ferry, où il doit rendre hommage au chantre de l’école publique laïque, gratuite et obligatoire.

14h01. Après quelques minutes de bain de foule, François Hollande repart vers le jardin des Tuileries pour rendre hommage à Jules Ferry. A noter que le nouveau président de la République compte un peu plus d'un quart d'heure de retard sur le programme.

13h57. Hollande quitte l’Elysée. Après un déjeuner en compagnie de ses proches et notamment des ex-Premiers ministres socialistes, François Hollande quitte l’Elysée accompagnée de Valérie Trierweiler. Dès la sortie du palais, il sort de la voiture pour serrer des mains.

13h46. Jouyet : "Hollande a l'habitude de décider". Jean-Pierre Jouyet, ami très proche de François Hollande, s'est félicité du discours du nouveau président de la République, sur les valeurs et sur le tempérament qu'il a montré. "C'est un homme qui a l'habitude de décider et de bien décider. Ceux qui en doute vont rapidement s'en rendre compte", a-t-il lancé sur France 2, avant d'évoquer sa participation à un gouvernement d'ouverture en 2007. "J'avais sous-estimé la peine que je lui ferai", a-t-il admis. "Il n'a pas compris, surtout à un moment de sa vie qui n'était pas facile. Mais je suis très heuruex qu’il soit président de la République, que la personne que je connais depuis 35 ans soit élue.

13h30. Lang "très heureux". "Je suis très heureux que ce discours soit placé sous le signe de l'éducation et la jeunesse. Il montre que François Hollande est déterminé à faire de l'Ecole la priorité des priorités. " L'ancien ministre de la Culture Jacques Lang a réagi au sur BFM TV au premier discours de président de François Hollande, dans lequel école et jeunesse tenait une bonne place. Au sujet de la polémique sur l'hommage à Jules Ferry, accusé d'être colonialiste, Jacques Lang a déclaré qu'il ne fallait pas prendre en compte toute son œuvre.  "Le Colonialisme était un sentiment partagé à l'époque. François Hollande est un militant anti-colonialiste. Mais on ne peut pas rayer d'un trait de plume l'acte de Jules Ferry de création de l'école de la République."

13h00. Revivez en vidéo le bain de foule sous la pluie de François Hollande, mardi matin sur les Champs Élysée.

12h43. Pub. Sur la chaîne d'informations BFM TV, qui diffuse en direct la passation de pouvoir, une publicité vante les mérites de la Citroën DS5, le véhicule présidentiel utilisé quelques minutes plus tôt par François Hollande. 

12h41. La suite du programme. Après son déjeuner à l'Elysée, François Hollande se rendra près de la statue de Jules Ferry, dans le jardin des Tuileries, pour un hommage à l'emblématique ministre de l'Education, qui a rendu l'école laïque, gratuite et obligatoire. Puis à l'Institut Curie, il rendra hommage à Marie Curie, immigrée polonaise qui réussit à incarner la recherche, le progrès et la science, jusqu'à décrocher le prix Nobel de physique en 1903, avec son mari Pierre, puis le prix Nobel de chimie en 1911. Il ira ensuite à l'Hôtel de ville de Paris, où  il sera reçu par le maire Bertrand Delanoë. Le nom de son Premier ministre sera connu à 16h.  

12h21. Hollande a regagné l'Elysée. Après une cérémonie pluvieuse, François Hollande a regagné l'Elysée. Après un dernier salut, il est entré dans le palais présidentiel pour un déjeuner en compagnie des proches du nouveau président de la République.

hollande elysee pluie 930620

© CAPTURE D'ECRAN FRANCE 2

12h11. Hollande quitte l'Arc de triomphe. François Hollande quitte l'Arc de triomphe pour rejoindre l'Elysée.

holalnde salut voiture 930620

© CAPUTRE D'ECRAN FRANCE 2

12h10. Premier bain de foule du président Hollande. Après la cérémonie, François Hollande sacrifie à la tradition lancée par Jacques Chirac et perpétrée par Nicolas Sarkozy en allant saluer ses supporters. la président de la République connaît là le premier bain de foule de son quinquennat.

12h05. Hollande rallume la flamme du soldat inconnu. Comme lors du 8 mai dernier, François Hollande rend hommage au soldat inconnu sous l'Arc de Triomphe. Puis ils rallume la flamme grâce au glaive. Enfin, après une Marseillaise, il salue les représentants des anciens combattants et des corps constitués.

hollande arc de triomphe

11h52. Hollande arrive à l'Arc de Triomphe. Malgré la pluie battante, François Hollande a salué la foule tout au long des Champs-Elysées. C'est donc un président visiblement trempé qui arrive au pied de l'Arc de triomphe.

11h46. Hollande remonte les Champs-Elysées. Pour la première fois de son mandat, François Hollande remonte les Champs-Elysées, saluant la foule massé sur "la plus belle avenue du monde".

hollande champs-elysées plan large 930620

© CAPTURE D'ECRAN BFMTV

11h45. Hollande quitte l’Elysée. Le président de la République va remonter les Champs-Elysées en saluant la foule, direction l’Arc de Triomphe.

11h32. La suite du programme. Après l'Elysée, François Hollande va remonter les Champs-Elysées dans sa voiture, puis se rendre sous l'Arc de triomphe pour raviver la flamme du soldat inconnu. Il rendra ensuite hommage à Jules ferry, puis se rendra à l'Hôtel de Ville de Paris, où il sera reçu par le maire Bertrand Delanoë.

11h25. Trierweiler "heureuse, épanouie". Valérie Trierweiler, désormais officiellement compagne du président de la république, s'est site "heureuse, épanouie", au micro de France 2. "C'est très émouvant pour moi."C’est une autre étape. J’essaierai de la faire le mieux possible", a-t-elle déclaré, refusant toujours la formule de "première dame". 'Il faut trouver autre chose. d'ailleurs, qui quelqu'un a des idées, je suis preneuse", a-t-elle lancé.

TRIERWEILER FRANCE 2 INNVESTITURE

© CAPTURE D'ECRAN FRANCE 2

11h13. Les canons saluent l’investiture de Hollande. Aux Invalides, deux canons ont tiré - à blanc- 21 coups pour saluer l’investiture officielle de François Hollande. Ces tirs consacrent également le statut de chef des armées de François Hollande.

11h13. Les troupes passées en revue. Le nouveau président de la République a passé en revue les troupes présentes à l’Elysée. S'en est suivie la première Marseillaise officielle de son quinquennat.

hollande exterieur president 930620

© CAPTURE D'ECRAN FRANCE 2

11h02. Hollande serre les mains aux invités. Le nouveau président de la République serre longuement la main des invités, dont Jean-Marc Ayrault, pressenti pour être premier ministre, et des représentants des corps constitués. Il est suivi de Valérie Trierweiler, apparemment décontractée dans son nouveau rôle de première dame.

hollande poignee de main ayrault

© CAPTURE D'ECRAN FRANCE 2

10h59. Hommage aux ex-présidents. François Hollande a rendu hommage à tous ses prédécesseurs. il salué le "prestige" de De Gaulle, la "modernisation" de Valéry Giscard d'Estaing. Au sujet de François Mitterrand, il a assuré avoir "une pensée toute particulière pour" lui. Quant çà Nicolas Sarkozy, il lui a adressé ses "meilleurs voeux" pour sa nouvelle vie.

10h55. Hollande parle justice. Le nouveau président veut placer la notion de justice au coeur de son quinquennat. "Il ne peut pas y avoir des sacrifices pour les uns et des privilèges pour les autres", a-t-il dit, voulant "décourager la rente et les rémunération exorbitantes".

10h52. "Le pays a besoin d’apaisement, de réconcilaition, de rassemblement. C’est le rôle du président d’y contribuer."

10h51. Hollande prend la parole. Le nouveau président de la République prend pour la première fois la parole. Il a égrainé ses objectifs : "redresser la France dans la justice, ouvrir une voie nouvelle en Europe. Contribuer à la paix du monde comme à la préservation de la planète."

Passation de pouvoir discours Hollande

© Capture d'écran

10h47. Jean-Louis Debré prend la parole. Le président du conseil constitutionnel s’exprime : "vous devenez le 7e président de la 5e République. Vous incarnez la France, vous symbolisez la République. Vous représente l’ensemble des Français", dit notamment l’ancien président de l’Assemblée nationale.

10h42. Hollande grand-croix de la Légion d’Honneur. Pendant que son prédécesseur quitte l'Elysée, François Hollande est fait grand-croix de la Légion d’Honneur.

10h41. Sarkozy quitte l’Elysée. Sous les applaudissements des personnes présentes dans la cour de l’Elysée, et accompagné de son épouse, Nicolas Sarkozy monte dans sa voiture, salue la foule et quitte le palais présidentiel.

sarkozy carla salut capture 930620

© CAPTURE D'ECRAN FRANCE 2

10h39. 38 minutes d’entretien. A l’issue de 38 minutes d’entretien, François Hollande et Nicolas Sarkozy sortent à l’extérieur de l’Elysée.

10h29. Le site Elysee.fr a commencé à muter. Alors que la passation de pouvoir n’est pas encore terminé, le site officiel de la présidence de la République a déjà pris en compte quelques changement, a repéré Le Lab. Ainsi, à la page "Première Dame de France" apparaît Valérie Trierweiler.

10h21. Des partisans de Sarkozy prêts à le saluer. A l'appel de l'UMP, beaucoup de sympathisants de Nicolas Sarkozy se sont massés devant l'Elysée pour un dernier adieu à l'ex-président. L'idée est d'éviter de réitérer la sortie calamiteuse de Valéry Giscard d'Estaing qui, quittant en 1981 le palais à pied, avait été hué. 

10h06. Les participants attendent le nouveau président. Parmi les spectateurs attentifs de la passation de pouvoir, et qui attendent la fin de l'entretien entre François Hollande et Nicolas Sarkozy, on peut apercevoir Faouzi Lamdaoui, conseiller et proche de François Hollande, Mazarine Pingeot, Jérôme Cahuzac, ou encore Dominique Baudis, Défenseur des droits. Jean-Louis Debré, qui en tant que président du Conseil constitutionnel, doit officiellement proclamer François Hollande président de la République, patiente comme les autres.

10h02. Entretien Hollande-Sarkozy. Les deux hommes se sont enfermés dans un bureau de l’Elysée pour un ultime entretien. C'est à ce moment-là que les grandes affaires de l'Etat sont évoquées. Et que le code nucléaire est transmis. 

10 heures. François Hollande est à l’Elysée. Le nouveau président a marché sur le tapis rouge à la rencontre de l’ancien. Les deux hommes se serrent longuement la main, puis pénètrent dans le palais présidentiel.



09h50 - L'arrivée du maire de Nantes a été très regardée. Le président sortant du groupe socialiste à l'Assemblée Jean-Marc Ayrault pourrait devenir le Premier ministre de François Hollande.



09h43 - Laurent Fabius arrive. Le socialiste fait, lui aussi, partie des ministrables. 

vlcsnap-53648

09h40 - Lionel Jospin sur le tapis rouge. L'ancien Premier ministre socialiste, très présent ces derniers temps, va également assisté à cette passation de pouvoirs entre Nicolas Sarkozy et François Hollande. 

vlcsnap-50548

09h37 - "On va revenir aux réalités", selon Guaino. Henri Guaino, qui fut le conseiller et la plume de Nicolas Sarkozy, estime sur i>TELE que François Hollande va être contraint de "revenir aux réalités" après les "discours de campagne"."On va revenir aux réalités. On va peut-être se rendre compte de la distance qu'il peut y avoir entre ces discours de campagne et la réalité", dit-il."Il (François Hollande) va devoir continuer à faire ce que nous avons essayé de faire. Il va falloir essayer de convaincre Mme Merkel, il va falloir essayer de réduire les déficits" et "toutes ces promesses ne seront sans doute pas tenues", ajoute-t-il.

09h35 - Les invités se pressent dans la cour de l'Elysée, comme le montre cette photo d'une journaliste du JDD.fr. Les socialistes Pierre Moscovici et Jean-Marc Ayrault sont déjà arrivés. 



09h26 - Royal qualifie de "gaffe" les propos de Jouyet. Ségolène Royal qualifie sur BFMTV de "gaffe" les propos de Jean-Pierre Jouyet, proche de François Hollande, qui pressé de questions par RTL, a lâché que Jean-Marc Ayrault, député-maire PS de Nantes, allait être nommé Premier ministre, mais elle ne dément rien."C'est surtout une gaffe, c'est pas bien de faire ça", commente la présidente de Poitou-Charentes, ajoutant : "Il faut respecter les institutions de la République française et c'est au secrétaire général de l'Elysée d'annoncer, sur le perron de l'Elysée et sur instruction du président de la République, qui sera le chef de gouvernement".



09h15 - 800 journalistes ont tenté de s'accréditer, à l'Elysée, pour la passation de pouvoirs. Voici une photo de la foule qui attend devant le Palais présidentiel. 



09h10 - "Ayrault serait un bon choix". Selon l'ancien ministre socialiste Jack Lang, le choix de Jean-Marc Ayrault pour Matignon "serait un bon choix puisqu'il a eu l'expérience de la gestion du groupe socialiste pendant 15 ans, il a une bonne connaissance de l'État, il est un excellent maire de Nantes, il est un homme solide, sérieux et posé". 

L'ancien ministre estime également, sur Europe 1, que la condamnation de Jean-Marc Ayrault en 1997 est "minime et ne touche pas à sa probité matérielle et intellectuelle". Pour rappel, le maire de Nantes a été condamné à six mois de prison avec sursis et 30.000 francs, soit 4.600 euros d'amende, pour des faits de favoritisme ayant été prononcée en 1997. Mais selon Jean-Pierre Mignard, son avocat, la condamnation "aurait été effacée de son casier judiciaire depuis décembre 2007, ce qui interdirait à quiconque, et notamment à la presse, d'en parler".

09h00 - Les militants acides. "Je vais venir avec mon drapeau à l'Elysée au cas où il y aurait une foule communiste agressive", raille un militant UMP interrogé par Europe1.fr à une heure de la passations de pouvoir. 

08h51 - Les militants UMP mobilisés. Nicolas Sarkozy sera, lui, accueilli par des militants UMP venus le remercier. Ces derniers se souviennent de la sortie ratée de Valéry Giscard d’Estaing, hué par la foule. L’UMP a donc mobilisé ses troupes pour une sortie réussie.

> A lire : Les militants mobilisés pour Sarkozy

08h49 - "Extraordinaire". Frédéric Salat-Baroux, qui avait réglé la passation de pouvoir entre Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy en 2007, qualifie, sur Canal+, ce moment "d'une force symbolique extrême". "Il y a un moment extraordinairement symbolique, on peut presque toucher la République. On n'est pas en monarchie, les hommes passent, c'est la République qui reste et le pouvoir passe de l'un à l'autre", poursuivit-il.

08h40 - Les Parisiens attendent Hollande à l'Hôtel de Ville. Le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, a lancé une invitation aux Parisiens pour qu'ils viennent "accueillir" François Hollande, qui doit être reçu à l'Hotel de Ville de Paris après son investiture. La tradition républicaine de la visite du nouveau président à l'Hôtel de Ville de la capitale s'apparente à une "visite d'Etat" et suit donc un protocole bien précis. Le maire présente au nouveau président les membres de son exécutif municipal. Sont également présents le préfet de Paris et le préfet de police. Le président signe le "parchemin" de la ville de Paris qui atteste son passage à l'Hôtel de Ville. Il se rend ensuite dans la grande salle des Fêtes pour y être accueilli par les ambassadeurs, les corps constitués (Cour des comptes, de cassation, etc.), les élus et parlementaires de Paris, ainsi que des personnalités de la société civile.

08h30 - La presse attend Hollande. Les motards de presse prêts à suivre le président Hollande attendu à l'Elysée à 10 heures. Voici une photo de notre envoyé spécial, Stéphane Place. 

rue de cauchy

08h06 - Pour Jouyet, Ayrault sera Premier ministre. Le président de l'AMF et très proche de François Hollande indique que Jean-Marc Ayrault, député-maire PS de Nantes allait être nommé Premier ministre par le nouveau président. "Je pense qu'il sera nommé tout à l'heure, oui", a déclaré le responsable, pressé de questions par RTL sur cette nomination qui doit intervenir vers 16 heures en ce jour de passation de pouvoirs entre présidents sortant et élu.

Je pense qu'il y a un favori qui est donné par la presse et qui reste le grand  favori", déclare le responsable de l'autorité des marchés financières, ami avec François Hollande depuis l'ENA (promotion Voltaire). A-t-il d'autre sources que la presse ? "Je peux avoir également d'autres sources privées", répond Jean-Pierre Jouyet.

07.05.Jean-pierre Jouyet

© MAXPPP

08h00 - La passation. La cérémonie d'investiture débutera à l'Elysée dans deux heures. Le protocole prévoit une arrivée de François Hollande par la cour d'honneur. Il sera attendu par le chef de l'Etat sortant sur le perron de l'Elysée avant de s'entretenir en tête à tête dans le bureau présidentiel. Le dernier entretien entre Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac avait duré 35 minutes. Débutera alors la phase dite du "testament", avec la transmission des codes nucléaires, le contenu de dossiers internationaux "sensibles" ainsi que la liste des collaborateurs à recaser. Parmi eux, Xavier Musca, candidat à la Caisse des dépôts ainsi qu'Olivier Colom, sherpa adjoint de la cellule diplomatique.