"La guerre des chefs a commencé à l'UMP" (FN)

  • A
  • A
Partagez sur :

Les escarmouches verbales entre François Fillon et Jean-François Copé montrent que "la guerre des chefs a commencé à l'UMP" et seul le Rassemblement bleu marine (FN et alliés) pour les législatives présente désormais une "opposition réelle", ont estimé jeudi deux responsables frontistes.

"La guerre des chefs a bel et bien commencé" à l'UMP, ont déclaré à la presse Florian Philippot et Steeve Briois, respectivement porte-parole et directeur de campagne des législatives pour le Rassemblement bleu marine.

"Il est évident que l'UMP n'est plus en état de s'opposer réellement à un Parti socialiste omnipotent et qui détient tous les pouvoirs", a souligné Steeve Briois, également secrétaire général du FN. "L'UMP, a-t-il ajouté, qui est en voie d'implosion, fait face à l'échec historique de son leader naturel, et aux guerres intestines que se livrent les prétendants au trône", a-t-il poursuivi.

"Les divisions à l'UMP entre les personnes et entre les tactiques sont tellement profondes, sont tellement latentes, sont tellement fortes qu'ils n'ont pas pu attendre l'après-législatives pour que cela commence", a raillé Florian Philippot.