La gauche de la gauche organise sa primaire

  • A
  • A
La gauche de la gauche organise sa primaire
Le texte fondateur du comité d'organisation de la primaire à gauche.
Partagez sur :

"Une primaire de gauche? Allons-y." C'est sous ce slogan que se rassemblent quelque 500 militants, associatifs ou politiques, qui lancent dimanche la création d'un "comité d’organisation de la primaire de gauche". 

Cela fait plus de dix jours que la question d'une primaire à gauche et chez les écologistes agite les partis politiques. En lançant leur appel dans Libération, Thomas Piketty, Yannick Jadot, Michel Wieviorka, Daniel Cohn-Bendit et une quarantaine d’intellectuels ont ouvert le débat. Même s'il n'est pas question pour eux d’organiser le vote, certains se sont saisis de cet aspect logistique. 

Un comité d'organisation de la primaire à gauche. Même s'il ne faut pas compter sur les signataires de l'appel pour organiser la primaire, celle-ci pourrait bien avoir lieu. En effet, un collectif de militants dont font partie, entre autres,  la féministe Caroline de Haas, Arnauld Champremier-Trigano, l'ancien directeur de la communication de la campagne de Mélenchon, ou encore le jeune geek Elliot Lepers, travaille à mettre sur pied cette consultation, a révélé le JDD. Ils préparent leur opération depuis des mois et lancent leur offensive ce dimanche avec un site internet. Ils ont également mis en ligne une vidéo, expliquant leur démarche :

Organisons la Primaire de gauche

Rejoignez le comité d’organisation de la Primaire de gauche. Donnez, participez, débattez, votez.Nous allons créer une alternative politique et changer les règles du jeu.

Posté par Primaire de gauche sur samedi 23 janvier 2016

Un vote à l'automne 2016. Une vidéo qu'ils accompagnent d'un court texte qui retrace le chemin parcouru. Ils viennent de débuter une levée de fonds et vont lancer une campagne de crowdfunding pour recueillir 500.000 euros, un montant nécessaire pour rendre cette primaire possible. Objectif : organiser ce vote à l'automne 2016 et d'ici là, y dessiner collectivement le contenu. Une idée qui a déjà séduit Cécile Duflot. Et, Montebourg, Mélenchon, Laurent ainsi que les frondeurs du PS ont tous été mis au courant, sans pour autant connaitre à l'heure actuelle les détails de cette initiative. "Avec l’appel, la question de la primaire a été mise dans l’espace public. Mais si on attend les appareils, on se retrouvera sans primaire. Or, c’est un outil formidable pour construire une alternative politique", s’enthousiasme Caroline de Haas dans le Journal Du Dimanche

Le comité d'organisation peut également compter sur le Parti Communiste qui, tous les lundis de février et de mars, organisera des débats entre les différentes personnalités de cette primaire. Patrick Weil, Piketty, Jadot, Bernard Thibault ou encore Philippe Torreton ont tous donné leur accord.