La Fête de l’Huma, théâtre de la division de l’extrême gauche

  • A
  • A
La Fête de l’Huma, théâtre de la division de l’extrême gauche
@ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon s’oppose sur la question grecque et sur la stratégie à adopter aux régionales.

80 ans, ça s’arrose ! Alors pour cette Fête de l’Huma qui s’ouvre vendredi soir, l’ensemble de la gauche qui ne se reconnaît pas dans la politique menée par François Hollande sera présente : les communistes, les mélenchonistes, les socialistes frondeurs et même, pour la première fois, des écologistes. Ce qui ne veut pas dire qu’ils sont d’accords entre eux, bien au contraire…

Pro ou anti Tsipras ? Après avoir fait leur rentrée politique séparément - un signe, déjà -, Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent vont se retrouver sur la scène de La Courneuve. Les deux hommes, chantres de l’anti-austérité, ont de plus en plus de mal à s’entendre, y compris sur la question grecque. Quand Alexis Tsipras a consenti à signer un accord avec Bruxelles, le 13 juillet dernier, le leader du PCF l’a soutenu avec force. Mélenchon, lui, a pris ses distances avec l’ancien Premier ministre grec. Un désaccord qui se verra dans les cartons d’invitations envoyés aux uns et aux autres.

varoufakis

Samedi, alors que de nouvelles élections auront lieu en Grèce dans une semaine, Pierre Laurent et les communistes ont ainsi choisi d’inviter plusieurs proches de Tsipras. Histoire de ne pas laisser la main à ses camarades (d’hier ?), Jean-Luc Mélenchon, lui, organisera une "conférence européenne du plan B" sur le stand de "son" parti de gauche. Son invité ? L’ancien ministre des Finances grec, Yanis Varoufakis, très critique à l’égard de Tsipras, qu’il accuse de "trahison".

"Moi je suis candidat en Ile-de-France". Outre la question grecque, la "gauche de la gauche" s’opposera également sur une autre question, plus terre à terre : la stratégie d’alliance en vue des prochaines régionales. La constitution de listes communes PCF-PG-EELV pose problème. Dans les 13 nouvelles "super-régions", les négociations sont tendues. Pierre Laurent, chef de file des communistes en Ile-de-France dont la candidature ne fait pas consensus - a décidé de dire stop. "Moi je suis candidat en Ile-de-France. Je ne vais pas encore pendant des semaines constater que Valérie Pécresse, Claude Bartolone et d’autres mènent la campagne, pendant que moi je passe mon temps dans des réunions qui n’intéressent personne."

Mais qu’en dira Emmanuel Cosse, la patronne des écolos, elle aussi candidate en Ile-de-France ? Les militants verts trancheront prochainement entre indépendance et alliance

Et 2017 alors ? Et comme si ça ne suffisait pas, le spectre de 2017 planera au-dessus des 60.000 personnes attendues durant le week-end. Candidat de la gauche radicale en 2012, Jean-Luc Mélenchon se voit bien repartir au combat : "je dois travailler comme si je devais être candidat en 2017", a-t-il lâché au Monde au début de l’été. Sauf que cette fois, Pierre Laurent, très agacé par certaines positions de "Meluch" aura plus de mal à s’effacer. "Il sera candidat", confiait même à Europe1 un conseiller du président Hollande, en début d’année. 


DEMANDEZ LE PROGRAMME !

VENDREDI

  • Grande scène

17h40 : Orchestre de Chambre de Paris & Al Kamandjati

19h10 : Youssoupha

20h30 : Method Man & Redman

22h00 : Shaka Ponk

  • Jazz Huma

20h30 : Racine de Swing

  • Zebrock

18h50 : La Maison Tellier

20h30 : Clarys

22h00 : Les Innocents

  • La P'tite Scène

19h30 : Tarsius

21h00 : Les Fatals Picards

22h45 : Azad Lab

  • Scène 92

18h30 : The Missive

22h00 : The Balkan Republic of Sound

SAMEDI

  • Grande scène

14h30 : Orchestre Divertimento

15h40 : Soviet Suprem

17h10 : Tiken Jah Fakoly et ses amis

18h40 : Triggerfinger

20h00 : Texas

21h40 : Manu Chao

  • Jazz Huma

17h00 : Giovanni Mirabassi

19h00 : Pulcinella

21h00 : Sylvain Kassap Quartet & El Pueblo Unido

  • Zebrock

14h00 : Les Blondes + Henri Padovani

15h40 : Iñigo Montoya

17h10 : Robi

19h00 : Einleit

20h30 : We Insist !

22h20 : Hippocampe Fou

  • La P'tite Scène

15h00 : Sonia Rekis

16h30 : Zik Zitoun

18h00 : Minuit 6 heures

19h30 : Zoufris Maracas

21h30 : Maracas Puta Guerilla

22h45 : Les Rebois un Coup T'auras moins soif

  • Scène 92

12h00 : "Les Metallos" de Nanterre

18h00 : Root'n Nation

20h00 : La Cafeteri Roja

DIMANCHE

  • Grande scène

13h20 : Juliette Gréco

14h50 : Orchestre National de France

16h00 : Metting

17h30 : Louis, Matthieu, Joseph et Anna Chedid

  • Jazz Huma

15h00 : Over the Hills

17h00 : Cyril Mokaeish/Giovanni Mirabassi

  • Zebrock

14h00 : Johnny Montreuil

15h30 : Lenine Renaud

  • La P'tite Scène

15h00 : L'Echappée Belle

16h45 : Frédéric Fromet

18h30 : Les Hurlements d'Léo chantent Mano Solo

  • Scène 92

13h30 : Le Rale Primaire

15h00 : Sincères coïncidences