La direction du PS convoque une réunion

  • A
  • A
La direction du PS convoque une réunion
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le Bureau politique se réunira, mardi midi, pour évoquer l'affaire DSK.

Plus tôt que prévu, le Parti socialiste tiendra, mardi midi, sa réunion hebdomadaire. Sous la direction de la première secrétaire Martine Aubry, le Bureau national évoquera l'affaire Dominique Strauss-Kahn, dont la libération sous caution a été refusée par une juge new-yorkaise.

Cette réunion aura lieu à midi afin de permettre à Martine Aubry d'être présente avant de partir défendre le projet du PS à Bordeaux et Toulouse.

"Les faits dicteront très vite l'attitude du PS"

"Le PS, s'il se sent évidemment concerné au premier chef par la situation, reste concentré sur la réponse qu'il doit donner aux Français (...). L'objectif du PS reste intact : battre Sarkozy", a insisté le porte-parole du parti, Benoît Hamon. Après l'annonce du maintien en détention de DSK, Benoît Hamon a ajouté que "les faits" dicteraient "très vite" l'attitude du PS. "Le Parti socialiste est dans un sentiment assez mêlé", a-t-il également relevé.

Depuis dimanche matin, le Parti socialiste est en effervescence. L'inculpation de Dominique Strauss-Kahn, suspecté d’agression sexuelle sur une employée d’un hôtel new-yorkais redistribue les cartes à un mois de la primaire socialiste. Martine Aubry, qui devait s'effacer au profit de Dominique Strauss-Kahn, le mieux placé dans les sondages, pourrait reprendre le flambeau.

Des primaires "aux dates prévues"

Le numéro deux du parti, Harlem Désir, a ainsi insisté : "le PS n'est ni décapité, ni affaibli. Il a une leader, Martine Aubry". Et pas seulement : le parti "compte en son sein de nombreuses personnalités", des "hommes et des femmes qui ont la capacité de diriger l'Etat", a-t-il affirmé. Enfin, a-t-il ajouté, "les primaires auront lieu aux dates prévues" et d'appeler "les socialistes à garder le cap pour 2012".

La sortie de route du président du FMI pourrait également profiter à François Hollande. L'ancien premier secrétaire du parti a réuni son conseil politique lundi pour examiner la nouvelle donne.

En retard dans les sondages, Ségolène Royal pourrait aussi tenter de remonter la pente à l'approche de l'échéance interne.

>> Retrouvez toutes les informations sur l'affaire DSK en cliquant ici.