La dette de l'UMP, on va tous la payer

  • A
  • A
La dette de l'UMP, on va tous la payer
@ REUTERS
Partagez sur :

LE CHIFFRE - Si l’UMP réussit à récupérer 11 millions d’euros, c’est l’Etat qui sera le plus mis à contribution.

Non, ce ne sont pas uniquement les militants UMP qui vont pallier le manque à gagner de 11 millions d’euros. Par le "jeu" de la défiscalisation, c’est en effet majoritairement l’Etat qui va être mis à contribution. Donc le contribuable français.

Pourquoi ? La loi est claire : quiconque fait un don à œuvre d’intérêt générale ou à un parti politique a droit à une réduction fiscale. Le versement d'un don à une association agréée pour le financement d'un parti (ici il s’agit de l'Association nationale de financement de l'UMP) ouvre ainsi le droit à une réduction d'impôt égale à 66% du montant du don. Le parti de Jean-François Copé ne s’y est pas trompé, et met en avant ce mécanisme sur son site Internet, juste sous "la grande souscription nationale" lancée la semaine dernière.

Sans-titre-2

Par exemple, chaque citoyen qui choisira de verser 80 euros n’en paiera en réalité que 27,20 euros. Un bémol, toutefois : comme il s'agit d'une réduction fiscale et non d'un crédit d'impôt, seuls ceux qui payent l'impôt sur le revenu vont en bénéficier, soit 57% des foyers français.

Combien cela va-t-il coûter à l’Etat ? Le calcul est simple : si l’UMP parvient à rassembler 11 millions d’euros, le cadeau fiscal à la charge de l’Etat sera de 7,26 millions d’euros, même si différents mécanismes complexes pourraient permettre d’alléger un peu la facture. Il n’en reste pas moins que ce seront donc majoritairement les contribuables français qui vont réparer les erreurs des comptes de campagne de leur ancien président.