Ibrahimovic ? "Qu'il joue au foot et qu'il la ferme"

  • A
  • A
Ibrahimovic ? "Qu'il joue au foot et qu'il la ferme"
@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

RÉACTIONS - Comme toute la classe politique, le socialiste Jérôme Guedj a vertement critiqué l'attitude de Zlatan Ibrahimovic à l'issue du match Bordeaux-PSG, dimanche soir, qualifiant la France de "pays de merde".

L'INFO. Zlatan Ibrahimovic n'a que très modérément apprécié la défaite du PSG, dimanche soir à Bordeaux (2-3). Alors après le match, l'attaquant suédois est sorti de ses gonds : "En 15 ans, je n'ai jamais vu un tel arbitre. Dans ce pays de merde. Ce pays ne mérite pas le PSG". Des propos condamnés par l'ensemble de la classe politique, de tous bords confondus.

Patrick Kanner, ministre des Sports, a été le premier à réagir, dès dimanche soir via Twitter. "La déception d'Ibrahimovic ne justifie pas ses propos insultants vis-à-vis de l'arbitre et du pays qui l'accueille. Il devra s'en excuser", a écrit le ministre dans ce message partagé plus de 700 fois. 

"Qu'il joue au foot et qu'il la ferme !" Invité lundi matin d'Europe 1, Jérôme Guedj, député PS de l'Essonne, a lui aussi jugé cette sortie "inacceptable ! C'est une espèce de caprice de star du football. Il parait qu'il faut se prosterner devant les stars du football mais là, c'est inacceptable qu'on en soit à mettre dans le débat les propos de Zlatan Ibrahimovic ! Qu'il joue au foot et qu'il la ferme ! Ou, au moins, qu'il soit respectueux de ce pays et de ses supporters qui sont aussi insultés par ses propos."



Même son de cloche chez François de Rugy, coprésident du groupe Europe Ecologie – les Verts à l'Assemblée nationale. "Comment obtenir le respect des arbitres dans les matchs amateurs si des professionnels (surpayés!) sont totalement irresponsables", a-t-il écrit sur son compte Twitter

"Il a présenté ses excuses, c’est très bien". Marine Le Pen n'a pas non plus manqué l'occasion de taper sur la star suédoise, estimant que "ceux qui considèrent que la France est un pays de merde peuvent la quitter, c’est aussi simple que ça. Sur iTELE, Bruno Le Maire a été plus conciliant,  jugeant pour sa part que "c'est une polémique totalement inutile. Il a prononcé ça sous le coup de la colère et il s'est excusé. On passe à autre chose". Ancienne ministre des Sports, Najat Vallaud-Belkacem a également tenu à mettre en avant les excuses prononcées par Zlatan : "on regrette toujours les dérapages à la télévision, à des heures de grande écoute, avec des jeunes qui sont forcément impactés ou influencés. Il a présenté ses excuses, c’est très bien."

>> LIRE AUSSI - "Pays de merde" : après le dérapage, les excuses de Zlatan

>> LIRE AUSSI - Le PSG tombe de haut à Bordeaux

>> LIRE AUSSI - Les cinq choses à retenir de l'exploit de PSG à Chelsea