L'hommage de Hollande aux soldats tués

  • A
  • A
L'hommage de Hollande aux soldats tués
Le président français s'est porté "garant" de la sécurité des soldats en Afghanistan.@ MAXPPP
Partagez sur :

REACTIONS - Le président français s'est porté "garant" de la sécurité des soldats en Afghanistan.

François Hollande a salué samedi à Tulles les quatre soldats français tués samedi dans un attentat-suicide dans la province de Kapisa en Afghanistan et annoncé qu'un "hommage national (serait) rendu aux victimes". Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a précisé qu'il se tiendrait jeudi matin aux Invalides. Le président a par ailleurs confirmé que le retrait des troupes françaises combattantes d'Afghanistan débuterait en juillet prochain et s'achèverait fin 2012. De son côté, l'UMP a condamné un "acte de barbarie sans nom".

"Je serai le garant de cette opération"

D'ici au retrait total des troupes françaises, François Hollande a demandé que tout soit fait pour que les soldats "remplissent leurs obligations" avec "le niveau le plus élevé de sécurité et la plus grande vigilance". "J'en prends ici l'engagement et je serai le garant de cette opération", a déclaré le président de la République.

Le chef de l'Etat a rappelé que la mission des troupes françaises "consiste à permettre aux Afghans de reconquérir le plus vite possible leur souveraineté dans le cadre d'une transition qui doit être ordonnée et rapide". Lors de sa déclaration devant la presse, il a exprimé sa "reconnaissance, celle de toute la nation, à nos soldats". "Je salue leur dévouement et leur courage, je sais la force de caractère des troupes françaises en Afghanistan, j'adresse aux familles le message de solidarité et de réconfort du peuple français", a-t-il poursuivi.

"Une nouvelle tragédie qui endeuille toute la France"

Martine Aubry, la Première secrétaire du PS, regrette "une nouvelle tragédie qui endeuille toute la France". "Le Président de la République a su trouver les mots justes pour exprimer le soutien du peuple français aux familles des victimes et à leurs proches et pour dire toute notre admiration devant le courage de notre armée", écrit-elle, ajoutant que "la France doit se rassembler dans l'hommage national décidé par le président de la République."

Jean-François Copé, le secrétaire général de l'UMP, a estimé dans un communiqué que "rien n'est plus odieux et plus lâche qu'un attentat kamikaze", saluant "encore une fois l'engagement exemplaire et héroïque de tous nos soldats".

"François Hollande ne tient pas sa promesse de campagne"

Marine Le Pen, de son côté, estime que "la France vient de perdre quatre nouveaux fils dans l'absurde guerre d'Afghanistan". "Il n'est pas admissible que l'UMP et le PS depuis des années refusent le retrait que nous réclamons, et François Hollande ne tient pas sa promesse de campagne, ne prévoyant qu'un départ partiel de nos troupes fin 2012. C'est dans les semaines et les mois qui viennent qu'il faut agir, en nous retirant intégralement de cette guerre sans but ni stratégie", dénonce la présidente du Front national.