L'hommage de Bernadette Chirac aux Tiberi qui gêne le clan NKM

  • A
  • A
L'hommage de Bernadette Chirac aux Tiberi qui gêne le clan NKM
Venue soutenir Nathalie Kosciusko-Morizet, Bernadette Chirac a fait l'éloge des Tiberi, dont le fils présente une candidature dissidente.@ MaxPPP
Partagez sur :

MALAISE - Venue soutenir Nathalie Kosciusko-Morizet, Bernadette Chirac a fait l'éloge des Tiberi, dont le fils présente une candidature dissidente.

La phrase dont NKM aurait pu se passer. "Tout ce que j'ai appris de la politique de terrain, c'est Xavière Tiberi qui me l'a appris. C'était une militante exceptionnelle". Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris, se serait bien passée d'un tel hommage, signée Bernadette Chirac. Un des proches de NKM reconnaît d'ailleurs que ces déclarations n’étaient peut-être pas très "opportunes", tout en ajoutant que "c’était le risque". Alors qu'elle se déplaçait avec la candidate pour lui apporter son soutien, la compagne de l'ex-chef d'Etat en a profité pour témoigner de son respect envers… l'épouse de Jean Tiberi. Une civilité qui a quelque peu surpris, alors que le fils Dominique Tiberi maintient une candidature dissidente dans le Ve arrondissement pour prendre la succession de son père, contre la décision de NKM et de l'UMP.

"Arrêter d'essayer de la piéger!" Les Tiberi, "ce sont des amis", s'est défendu Madame Chirac. Faut-il donc donner aux Tiberi plus de place dans la campagne ? "Arrêtez d'essayer de piéger Mme Chirac ! Ca se voit un peu gros là", a coupé une Nathalie Kosciusko-Morizet, gênée, alors qu'un journaliste posait la question. Mais c'est tout de même avec une certaine gourmandise que Bernadette Chirac a évoqué l'époque où  elle "partait à l'assaut" de la capitale avec Xavière Tiberi, et comment cette dernière, dans les rues commerçantes, "avait un mot pour chacun".



L'embarrassant hommage de Bernadette Chirac aux...par Europe1fr

Professeure Bernadette donne des leçons. Bernadette Chirac a tout de même profité du déplacement, dans un hôpital du XIIe arrondissement parisien, pour afficher son soutien et donner une petite leçon de campagne électorale à NKM, puisant dans ses souvenirs de conquête au côté de son mari (et Xavière Tiberi, du coup). "On gagne une campagne, en marchant, en courant, en tirant des sonnettes, en entrant chez des commerçants", a-t-elle lancé. Et pour la mener à bien "il faut de très grandes jambes, une tête très bien faite, une volonté déterminée que les gens doivent sentir".

Convaincue que Nathalie Kosciusko-Morizet va gagner, Bernadette Chirac a assuré qu'il y avait du "Chirac en NKM". "Nathalie est une fille très sérieuse, rien n'est laissé au hasard, elle a une excellente mémoire et elle est sympathique aux habitants". Pour l'ex-première dame, "il y a énormément de similitudes entre (sa) campagne et celles de mon mari: c'est une campagne au galop". Et, a-t-elle énuméré.