L'embargo de 20h a du plomb dans l'aile

  • A
  • A
L'embargo de 20h a du plomb dans l'aile
@ CAPTURE ECRAN FRANCE 2
Partagez sur :

Avant 20 heures, les télévisions diffusaient le message de Ségolène Royal annonçant sa défaite.

Ségolène Royal a annoncé dimanche quinze minutes avant 20 heures sa défaite à La Rochelle en direct sur les télévisions. Une diffusion qui viole l'embargo sur la publication des résultats électoraux.

"C'est un député de droite qui est élu" a-t-elle déclaré à propos de son rival, le dissident PS Olivier Falorni, dénonçant une "trahison politique". Paradoxe : les télévisions ont diffusé en direct cette déclaration alors qu'elles s'interdisaient encore de divulguer les estimations des instituts de sondage.



"Nous sommes dans une situation totalement inédite", s'est exclamé sur France 2 David Pujadas, comme le constataient aussi les commentateurs des autres chaînes.

Les résultats publiés sur l'AFP à 19 heures

L'AFP de son côté, comme lors des deux tours de l'élection présidentielle, a choisi de diffuser à ses clients à 19h18 les estimations basées sur les premiers dépouillements dont elle disposait, en raison des fuites dans les médias étrangers disponibles sur le réseau Twitter et sur internet.

L'AFP a cependant laissé à la seule appréciation de ses clients la responsabilité d'une éventuelle diffusion de ces informations au grand public.

Les premières estimations publiées à l'étranger

Dès 19h15, la Radio-télévision belge (RTBF) avait annoncé sur son site que "le Parti socialiste aurait obtenu la majorité absolue à l'Assemblée avec au moins 312 sièges d'après des estimations de l'institut CSA".

De même, la radio télévision suisse RTS diffusait sur Twitter les chiffres d'un sondage donnant la majorité absolue au PS : "Sofres en sièges ps prg 322 fg 10 verts 20 ump 206 fn 1/2 modem 1/2 nc 14 le ps aurait la maj absolue #legislatives".