L’e-campagne de Royal : 10/20

  • A
  • A
L’e-campagne de Royal : 10/20
@ MAXPPP - EUROPE1
Partagez sur :

Europe1.fr a noté la campagne sur le net de 12 candidats aux régionales.

Sur la base de 10 critères, qui valent chacun deux points, Europe1.fr évalue l'e-campagne de 12 candidats jusqu'au 14 mars. Aujourd'hui sur le gril : Ségolène Royal, tête de liste PS en Poitou-Charentes.

LE SITE DE CAMPAGNE

Son site de campagne est-il participatif ?
1,5 point
Pionnière dans le domaine, Ségolène Royal dispose déjà au niveau national d’un site dédié entièrement à l’interactivité : le fameux desirsdavenir.orgdes "discussions" sont évidemment consacrées à sa région Poitou-Charentes. Mais son site de campagne à proprement parler est curieusement dépourvu d’espaces dédiés à l’interactivité et aux débats.

Le design du site est-il réussi ?
0.5 point
Excepté un header très vif, la home du site de campagne de Ségolène Royal a un aspect sommaire, pour ne pas dire vide. Le bleu délavé de la colonne gauche est peu heureux et l’espace blanc laissé en bas de page n’arrange rien.

Le site, est-il fonctionnel ?
1 point
Le programme de la candidate est quasi introuvable sur son site de campagne. On peut également déplorer que les noms des candidats de sa liste ne soient pas cliquables et ne renvoient pas vers une mini-biographie.
Bon point en revanche : le bilan de la candidate est expliqué en vidéos, disponibles en un seul clic à partir du header de home. On retient également parmi les avantages du site, la rubrique La région près de chez vous, où il suffit de cliquer sur le nom d’un canton pour consulter tous les projets menés par le Conseil régional dans la zone demandée.

Le site est-il réactif ?
0.5 point
Le site est régulièrement réactualisé, mais uniquement via des vidéos postées sur Dailymotion, dépourvues de mise en contexte. On peut également regretter que les communiqués de la candidate soient rarissimes dans la rubrique Infos.

LES RESEAUX SOCIAUX

Le candidat est-il actif sur Facebook ?
2 points
La fanpage de Ségolène Royal est régulièrement réactualisée. Elle y réagit aux infos qui font l’actualité, y poste des photos ou vidéos liées à ses dernières activités et y présente sa campagne. Manque peut-être un minimum d’interaction avec ses "fans".

Le candidat écrit-il sur Twitter ?
0.5 point
Sur Twitter, Ségolène Royal ne followe personne et n’interagit avec personne. Son fil se résume uniquement à un copier-coller de ses différents statuts Facebook. Peu d’intérêt donc.

Le candidat twitte-il régulièrement ?
0.5 point
Huit tweets en février, six en janvier. Peut mieux faire.

Le candidat a-t-il un nombre important d’amis et de followers ?
2 points
Sur Twitter, @royalsegolene compte plus de 1.000 followers. Sur Facebook, elle supplante tous ses adversaires avec 9.800 fans.

L’IMPACT DE L’E-CAMPAGNE

Le candidat sait-il bien vendre sa campagne web?
1 point
Si la candidate a parfaitement su faire connaître desirsdavenir.org, elle est restée discrète sur le lancement de son site de campagne. Elle s’est contentée de le présenter sur son compte Facebook. A noter que segolene-royal2010.fr remonte difficilement dans la recherche Google. Il est par conséquent difficile à trouver.

Le candidat est-il innovant ?
0.5 point
A l’exception de la présentation de son bilan, canton par canton, le site segolene-royal2010.fr n’a rien d’innovant.

NOTE FINALE : 10/20
A l'aise sur Facebook et sur son site Désirs d'avenir, Ségolène Royal a fait un site de campagne a minima pour ces régionales 2010.

REAGISSEZ - Et vous, que pensez-vous de l'e-campagne de Ségolène Royal pour ces régionales ?