L'autorité de Fillon érodée au lendemain du remaniement

  • A
  • A
L'autorité de Fillon érodée au lendemain du remaniement
Partagez sur :

Y compris dans les rangs de la majorité, des députés ont déploré "l'absence" du premier ministre lors de l'épisode du remaniement.

Avec un gouvernement largement chamboulé et l'arrivée de sarkozystes de la première heure, le rôle de François Fillon apparaît de plus en plus entamé. En consultant publiquement toute l'après-midi de mardi, le chef du gouvernement a voulu montrer qu'il participait pleinement au choix des heureux élus. Mais dans l'épisode du remaniement, nombre de personnalités politiques soutiennent que le président a décidé seul.

Le député villepiniste François Goulard a ainsi regretté, jeudi sur Europe 1, "un président qui a pris une prééminence absolue et non-contestée au détriment du premier ministre qui disparaît complètement."

En revanche, pour d'autres membres de la majorité, il n'y a rien de surprenant dans le remaniement de mardi. "C'est une affaire gérée par le président de la République", tranche un ministre. "Bien sûr, c'est le président qui a décidé mais c'est toujours comme ça sous la Ve République", juge pour sa part le député filloniste Jérôme Chartier.

> Emprunt national : Fillon convoque ses ministres