Ken Loach veut renflouer les caisses du NPA

  • A
  • A
Ken Loach veut renflouer les caisses du NPA
@ Capture d'écran
Partagez sur :

ARGENT - Le réalisateur britannique soutient dans une vidéo la souscription lancée par le parti.

L’INFO. L’argent nerf de la guerre en politique, c’est aussi vrai pour le Nouveau Parti anticapitaliste."On n'a plus de financement public suite à nos petits scores électoraux aux législatives de l’année dernière. (...) On lance un appel à la population, aux salariés, au peuple de gauche qui pensent que la voix anticapitaliste doit se faire entendre", déclarait Philippe Poutou au cœur de l’été 2013. Il a été entendu, et pas par n’importe qui : le réalisateur britannique Ken Loach a manifesté son soutien dans une vidéo postée par le parti sur son site internet.

 

Pas une première. En anglais, le cinéaste assure espérer que "le NPA réussira à collecter l'argent nécessaire pour rendre sa voix forte et intelligible". Dans cette séquence de moins de deux minutes, Ken Loach dénonce les "programmes d'austérité", le "capitalisme" et les "attaques contre les plus pauvres et les plus vulnérables". Ce n’est pas la première fois que la Palme d'or à Cannes en 2006 apporte son soutien au NPA. Il a de nombreuses fois manifesté publiquement son soutien, notamment pendant la promotion de son film "Looking for Eric" en 2009.

"On en est à environ 360.000 euros". Alain Krivine, membre du comité politique national du NPA, a expliqué les dessous de ce soutien médiatique de poids. Ken Loach "est en train de tourner un film en Angleterre. On a appelé son équipe pour lui parler de notre souscription. Quelqu'un de son équipe a filmé la séquence et nous l'a envoyée", a raconté l’un des leaders historiques de l’extrême gauche, avant de faire le point sur l’avancée de l’opération "renflouage des comptes" : la levée de fonds "a commencé en octobre-novembre avec l'objectif d'atteindre un million d'euros pour nous aider à être présents aux élections européennes et à financer nos activités quotidiennes. On en est à environ 360.000 euros", a détaillé Alain Krivine.

sur le même sujet, sujet,

PHOTO - Philippe Poutou de retour à l'usine