Jeu de chaises musicales au gouvernement

  • A
  • A
Jeu de chaises musicales au gouvernement
Bernard Cazeneuve remplace Jérôme Cahuzac au ministère du Budget.@ MAXPPP
Partagez sur :

Jérôme Cahuzac sera remplacé par Bernard Cazeneuve au Budget. Un visage peu connu est promu.

L'info. Il réaffirme son innocence, mais pour "le bon fonctionnement tant du gouvernement que de la justice", Jérôme Cahuzac - dont le nom apparaît dans une affaire de compte en Suisse - a présenté sa démission mardi soir au chef de l'Etat. Il a aussitôt été remplacé par Bernard Cazeneuve au ministère du Budget. Un mini-remaniement qui entraîne un jeu de chaises musicales au gouvernement.

>> A lire aussi : Jérôme Cahuzac démissionne

cazeneuve-maxppp

Le ministère du Budget. C'est Bernard Cazeneuve, ancien porte-parole de campagne de François Hollande et fabiusien, qui est le nouveau ministre délégué au Budget. Pas réputé pour être un spécialiste des questions budgétaires, Bernard Cazeneuve aura la lourde tâche de trouver dans les prochains mois les économies pour permettre d'atteindre les objectifs de réduction du déficit. Jusqu'à présent ministre délégué aux Affaires européennes, il est néanmoins au fait des exigences des traités budgétaires européens et des tractations en cours avec Bruxelles. "Bernard Cazeneuve est un spécialiste du budget, il est en plus spécialiste des affaires européennes, cela n'a échappé à personne", commente-t-on à Matignon.

repentin-maxppp

Le nouveau visage. Bernard Cazeneuve cède, lui, sa place à Thierry Repentin, un fidèle de François Hollande jusqu'ici ministre délégué à la Formation professionnelle. Peu médiatique, ce dernier a pourtant contribué à la création de deux mesures emblématiques du gouvernement : les emplois d'avenir et le contrat de génération.

La formation professionnelle intégrée au Travail. Avant son changement de portefeuille, Thierry Repentin travaillait à une réforme de la formation professionnelle. Ce secteur doit faire l'objet d'un projet de loi avant la fin de l'année afin de remettre de l'ordre dans le maquis d'un secteur souvent décrié et de le recentrer sur les jeunes et les chômeurs. Mais Thierry Repentin ne sera pas remplacé et c'est Michel Sapin, le ministre du Travail, qui hérite de ce portefeuille.