Jean Sarkozy est-il candidat à un poste honorifique ?

  • A
  • A
Jean Sarkozy est-il candidat à un poste honorifique ?
Partagez sur :

"Le président de l’Epad est loin d’être une potiche", résume Bernard Bled, ancien directeur général de cet établissement.

L’Etablissement public d'aménagement de La Défense (Epad) est dirigé par son directeur général, Philippe Chaix, ancien secrétaire général de la préfecture des Hauts-de-Seine. Détenteur du pouvoir exécutif, il est nommé par le gouvernement.

Il partage le pouvoir avec le conseil d’administration. Son président est actuellement Patrick Devedjian, qui à 65 ans est touché par la limite d'âge. Il a succédé à Nicolas Sarkozy et c’est ce poste qui intéresse Jean Sarkozy.

Le conseil d’administration est composé de 9 représentants de l’Etat et de 8 représentants des collectivités locales. Les membres du conseil d’administration sont bénévoles. Ils n’ont ni rémunération, ni avantage en nature.

"Le président de l’Epad est loin d’être une potiche", selon Bernard Bled, ancien directeur général. Même s’il reconnaît que "l’Etat est majoritaire dans les décisions qui sont prises". Ecoutez-le :

Jean Sarkozy devrait faire son entrée au conseil d'administration de l’Epad, en remplacement d’Hervé Marseille, conseiller général Nouveau Centre du canton de Meudon, le 23 octobre. Il pourrait être élu président le 4 décembre.

> L'Epad en chiffres

> L’Epad, un enjeu considérable