Jean-Marie Le Pen vole au secours de François Fillon

  • A
  • A
Jean-Marie Le Pen vole au secours de François Fillon
Jean-Marie Le Pen estime que François Fillon est injustement accusé.@ AFP
Partagez sur :

Le cofondateur du Front national estime que le candidat Les Républicains est visé par "une boule puante". 

Jean-Marie Le-Pen, cofondateur du FN, a estimé vendredi que François Fillon, dont la femme est soupçonnée d'avoir occupé un emploi fictif, est visé par une "boule puante" pour "essayer de le faire trébucher". "Je pense que ce n'est pas parce qu'on est la femme d'un député qu'on ne peut pas être sa collaboratrice", a expliqué Jean-Marie Le Pen dans son "Journal de bord" mis en ligne vendredi.

"Je trouve assez scandaleuse l'offensive lancée contre la liberté des parlementaires de se choisir et de gérer les crédits pour l'assistance. C'est au député de savoir de qui il a besoin, quelles sont les meilleures compétences", explique l'ancien président du FN qui n'évoque pas le caractère éventuellement fictif de l'emploi.

"Aux ordres du pouvoir". L'eurodéputé s'en prend aussi au parquet national financier, qui a ouvert une enquête préliminaire sur les soupçons d'emploi fictif visant Penelope Fillon. "Ce parquet, il ne faut jamais oublier qu'il est aux ordres du pouvoir", a lancé Jean-Marie Le Pen. "Ce parquet lance des accusations et des enquêtes préliminaires, une procédure qui est soviétique car il n'y a aucun contrôle (des avocats ou d'un juge d'instruction, ndlr), aucun recours", a-t-il fustigé.