Jean-Marie Le Pen : "c’est Autant en emporte le vent"

  • A
  • A
Jean-Marie Le Pen : "c’est Autant en emporte le vent"
@ AFP
Partagez sur :

LA RÉPONSE DU PÈRE - Le président d’honneur du Front  national a réagi à la brouille qui l’oppose à sa fille, Marine Le Pen. 

Le clan Le Pen s’est déchiré mercredi. Marine Le Pen s’est opposée publiquement à sa candidature aux élections régionales en PACA. "Je constate que Marine Le Pen fait aujourd’hui l’union nationale. Malheureusement, c’est contre son père", a-t-il commenté au micro d’Europe 1, mercredi soir.

"Le cadavre se porte bien". A la question de savoir s’il s’agit d’un parricide, Jean-Marie Le Pen réplique du tac au tac : "oh mon Dieu, quel grand mot !" Et de rajouter, avec une bonne dose d’ironie : "vous voyez, le cadavre se porte bien". Accusé de "casser" le parti frontiste, Le Pen père se défend : "non, non il est plus solide que ça. Il n’est pas à la merci de quelques paroles ou de quelques commentaires malveillants".

Candidat même s’il n’est pas investi par le parti ? Condamnant la "stratégie de la terre brûlée" de son père, Marine s’est clairement opposée mercredi à sa candidature aux élections régionales des 6 et 13 décembre prochains, en Provence-Alpes-Côte d’Azur. De son côté, le président d’honneur du Front  national n’a pas encore décidé s’il maintiendrait sa candidature s’il n’était pas investi par le parti. "C’est une question que je ne me suis pas encore posée", confie-t-il à Europe 1. "Tout ça, c’est Autant en emporte le vent".   

>> LIRE AUSSI - Quel avenir pour Jean-Marie Le Pen au FN ?

>> LIRE AUSSI - Dans le clan Le Pen, la tradition des conflits 

>> LIRE AUSSI - Régionales : Marine Le Pen dit non à la candidature de son père