Jacques Bompard demande la parité... en prison

  • A
  • A
Jacques Bompard demande la parité... en prison
Jacques Bompard a réclamé, dans une question écrite à la ministre du Droit des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, le respect de la parité... en prison.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le député d'extrême droite du Vaucluse a réclamé, dans une question écrite, le respect de la parité en prison.

Après sa proposition d'autoriser l'avortement pour les hommes, Jacques Bompard y va d'une nouvelle provocation. Le député-maire ex-FN désormais Ligue du Sud d'Orange, dans le Vaucluse, a réclamé, dans une question écrite à la ministre du Droit des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, le respect de la parité... en prison.

"M. Jacques Bompard attire l'attention de Mme la ministre des droits des femmes, porte-parole du Gouvernement, sur le non-respect du principe de parité et d'égalité femmes-hommes dans la politique d'incarcération. Selon les statistiques du 1er février 2014, les établissements pénitentiaires accueilleraient 65 606 hommes, tandis qu'il n'y aurait que 2 214 femmes. Une telle inégalité femmes-hommes est inacceptabl", écrit l'élu à la ministre. Il lui demande même "ce qu'elle compte faire pour que la parité soit rétablie dans les établissements pénitentiaires".

À rappeler tout de même que cet adversaire de toujours des obligations liées à la parité avait estimé, en juillet, que l’ironie était "la seule réponse raisonnable que l’on peut faire à une loi folle". "La parité, terre promise du féminisme en politique, est un coup porté à la République, du moins, la République tel qu’elle devrait être pour mériter son nom. Ni la classe sociale, ni la race, ni la religion, ni le sexe, ne sont une garantie de compétence, d’expérience et de courage. Du reste, les hommes demandent-ils que Marianne soit rebaptisée Mario?", écrivait-il alors, comme le souligne le HuffPo jeudi.