Inondations : Hollande rend hommage à la "force" du service public

  • A
  • A
Inondations : Hollande rend hommage à la "force" du service public
François Hollande@ Christophe Petit Tesson / POOL / AFP
Partagez sur :

Le président, François Hollande, a déclaré vendredi que le service public est "une force" et il "fait encore une fois la solidarité de notre pays" en cette période d'inondations.

C'est un hommage qui n'est pas dénué de visées politiques. Alors que les inondations mobilisent le service public ces derniers jours, François Hollande a rendu hommages aux fonctionnaires et mis en garde contre les tentations de les remettre en cause.

Allusion aux candidats de droite. "Ce qui fait encore une fois la solidarité de notre pays, c'est notre organisation. En France nous avons des services publics qui nous permettent d'agir et d'intervenir. Que ce soient les services de secours, les services de la protection civile, des fonctionnaires, dans tous domaines", a souligné François Hollande, devant le congrès de la médecine d'urgence à Paris. Dans une allusion aux candidats de droite qui veulent réduire drastiquement les effectifs de fonctionnaires, le chef de l'État a affirmé que "le service public, c'est une force dans un pays". "Et lorsqu'il y a une mise en cause de ce que, au fur et à mesure, nous avons été capables de construire, nous devons nous élever contre ces formes de simplification du débat public".

"Gratitude et reconnaissance". "Le service public, nous le rencontrons quand nous en avons le plus besoin et il est là", a-t-il dit avant d'ajouter: "s'il se produit des crises, des catastrophes et qu'il n'y a plus le service public, alors nous ne sommes plus la France". Évoquant les inondations, il a indiqué que "les événements climatiques ne sont pas terminés" et que "des pics de crues peuvent se produire dans les prochaines heures". Très applaudi à la fin de son discours, le président a salué le "courage" et le "professionnalisme" des services des urgences au cours des différentes catastrophes qui ont marqué l'année (attentats, crash de la Germanwings...), leur exprimant "la gratitude de la Nation" et "sa reconnaissance".