INFO E1 - Cambadélis veut un débat entre Le Pen et Schulz sur France 2

  • A
  • A
INFO E1 - Cambadélis veut un débat entre Le Pen et Schulz sur France 2
Selon les informations d’Europe1, Jean-Christophe Cambadélis s’est désisté pour laisser la place au socialiste Martin Schulz, président du Parlement européen.@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Le patron du PS s’est désisté de l’émission Des paroles et des actes, sur France 2, au profit du socialiste allemand face auquel Marine Le Pen avait refusé de débattre, le 10 avril.

Martin Schulz et Marine Le Pen vont-ils finir par débattre ensemble ?  Histoire de mobiliser les Français pour un scrutin loin de les passionner, tous les chefs des différents partis politiques ont accepté de débattre ensemble des élections européennes sur France 2, dans l'émission Des paroles et des actes (DPDA), le 22 mai. Tous, sauf Jean-Christophe Cambadélis.

Selon les informations d’Europe1, le Premier secrétaire du PS s’est désisté pour laisser la place au socialiste Martin Schulz, président du Parlement européen et candidat à la présidence de la Commission européenne. Officiellement, le PS justifie son geste par une volonté d’européaniser le débat. Mais en faisant cela, Jean-Christophe Cambadélis ne manquera pas de mettre mal à l’aise Marine Le Pen, également invitée. "

La patronne du FN avait en effet refusé de débattre avec le socialiste allemand, le 10 avril, lors de la même émission. "Je ne vois pas l’intérêt de discuter avec des étrangers dans une campagne nationale. Je suis pour la suppression de la Commission européenne. Par conséquent, aller donner une légitimité au futur président - peut-être - de la Commission européenne, en débattant avec lui, ça n’a aucun sens", s’était-elle alors justifiée.

Joint par Europe 1, le vice-président du Front National Florian Philippot assure que Marine Le Pen "va accepter" le débat même s'il tient le même discours que sa dirigeante : je ne sais pas ce que Monsieur Schulz dira puisqu'il est étranger, qu'il représente un autre pays et un autre parti." En revanche, il voit en cette manœuvre de Jean-Christophe Cambadélis "un terrible aveu de faiblesse du Parti Socialiste" qui "se cache encore une fois derrière le paravent de l'Allemand Schulz". Le cadre du FN dénonce également "une partie de cache-cache avant le crash électoral" jouée par les socialistes. Il affirme n'avoir qu'une seule inquiétude, du moins en public, avant que se tienne le débat : que Martin Schulz ait au moins la décence de parler Français."

Contactée par Europe 1, une source à France Télévisions précise que l’invitation aux chefs des différents partis est officiellement maintenue, et donc à Jean-Christophe Cambadélis pour le PS en l'occurrence. Pour le reste, les discussions vont s’ouvrir avec la direction du Parti socialiste.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

Européennes: débat TV entre les chefs de partis le 22 mai

Le Pen : la réponse de Schulz, la mise au point de France 2

Marine Le Pen justifie son refus de débattre avec Martin Schulz