Il va y avoir du sport… au collège

  • A
  • A
Il va y avoir du sport… au collège
@ REUTERS
Partagez sur :

Luc Chatel veut expérimenter l’année prochaine un rythme qui privilégie le sport l'après-midi.

Cours le matin, sport l’après-midi. Voilà comment Luc Chatel envisage les journées des collégiens et lycéens à l’avenir. Le ministre de l’Education va annoncer mardi une expérimentation qui aura lieu l’année prochaine dans près d’une centaine d’établissements scolaires.

"Il s'agit d'expérimenter un nouveau rythme scolaire", indique le ministre de l’Education nationale dans le Parisien de mardi. "Ne seront retenus que les établissements volontaires et qui disposent des équipements adaptés. Il s'agit d'une expérimentation qui, pour d'évidentes raisons d'organisation, ne concernera qu'une à trois classes dans chaque établissement concerné".

Ce système à l’allemande est déjà expérimenté dans quelques établissements en France. C’est le cas par exemple du lycée Jean-Vilar de Meaux. Les élèves de la seconde 1 travaillent les matières scolaires le matin de 8h30 à 13h30, et l’après-midi, ils s’adonnent à des activités sportives. Et la plupart des élèves se disent satisfaits par ce rythme scolaire.

Ecoutez le reportage de Noémie Schultz :

"Dans les pays où cette expérimentation est étendue, cela a eu des résultats en matière d'absentéisme scolaire: les élèves peuvent s'épanouir différemment, et cela permet de prévenir la violence", a assuré Luc Chatel mardi matin sur France Info. "Je souhaite que cette expérimentation vienne nourrir la conférence sur les rythmes scolaires que j'installerai le mois prochain, qui traitera de manière beaucoup plus globale de l'organisation du temps passé à l'école, dans la journée, dans la semaine et dans l'année"

Le modèle allemand "n'a pas fait ses preuves"

La secrétaire générale de la FSU, Bernadette Groison, s'est montrée bien plus réservée : le modèle allemand "n'a pas fait ses preuves. Y compris en Allemagne, ils réfléchissent à la manière dont ils ont organisé leur système scolaire parce qu'on sait très bien que dans l'après-midi, il y a beaucoup de jeunes qui n'ont pas de pratiques sportives ou culturelles", a-t-elle indiqué.

REAGISSEZ - Faut-il plus de sport au collège et au lycée ?