Il parraine publiquement Marine Le Pen

  • A
  • A
Il parraine publiquement Marine Le Pen
Gérard Janus, maire de Fort-Louis, a donné publiquement son parrainage à Marine Le Pen.@ REUTERS
Partagez sur :

Un maire alsacien a reçu Marine Le Pen pour lui remettre son parrainage publiquement.

Il attendait la candidate sur le perron de l’hôtel de ville. Gérard Janus, maire sans étiquette du village de Fort-Louis, dans le Bas-Rhin, a reçu mardi Marine Le Pen pour lui donner publiquement son parrainage. "Je n’ai pas peur de me montrer", a-t-il assuré à Europe 1, estimant que "les maires devraient avoir un peu plus de courage". Pour l'occasion, la candidate du FN a fait le déplacement jusqu’en Alsace, venant en personne chercher cette promesse de parrainage. Elle dit avoir déjà recueilli plus de 400 parrainages, sur les 500 nécessaires pour pouvoir se présenter.

Gérard Janus, 58 ans, ancien gendarme, s’explique sur ce "soutien démocratique" : "je pense que 20% de la population doit pouvoir s’exprimer lors de cette élection, et je trouve anormal que 1% des maires n’aient pas le courage de signer".

"C’est un soutien démocratique" :

"Peur du qu’en dira-t-on"

La raison, selon lui, c’est que "les maires ont peur du qu’en dira-t-on" et de leur conseil municipal. Et Marine Le Pen de renchérir : "ils ont peur des ennuis". "Heureusement qu’il y a des maires courageux comme vous", lance-t-elle à l’édile alsacien. Celui-ci avait déjà donné sa signature à Jean-Marie Le Pen il y a cinq ans.

Dans cette commune de 315 habitants, l’initiative ne choque pas. "Le maire, il fait ce qu’il veut", estime une habitante. Pour un autre, "c’est la démocratie, tout simplement, il ne faut pas se cacher, c’est un candidat comme un autre". "Ça ne veut pas dire qu’on va tous voter pour elle", poursuit-il. En 2007, Jean-Marie Le Pen avait tout de même recueilli 23,5% des suffrages auprès des 170 électeurs inscrits de Fort-Louis, un score bien au-dessus de la moyenne nationale.