Hulot, Joly : que disent leurs professions de foi ?

  • A
  • A
Hulot, Joly : que disent leurs professions de foi ?
@ Capture d'écran du site primairedelecologie.fr
Partagez sur :

Bastien Millot, expert en com’, décrypte les prestations des candidats à la primaire EELV.

Europe1.fr a demandé au spécialiste en communication politique Bastien Millot de décortiquer et d'accorder une note sur 20 aux professions de foi des quatre candidats à la primaire EELV*. Choix des mots, photo, couleur, graphisme : que veulent dire à leurs électeurs les médiatiques Eva Joly et Nicolas Hulot, ou les outsiders Stéphane Lhomme et Henri Stoll ?

L'impression générale de Bastien Millot. Sur les quatre documents des candidats, notre expert est plutôt positif : "les quatre ont fait un réel effort de créativité. C’est moderne, bien mis en page et bien écrit. On note aussi un effort dans le graphisme". "EELV a largement modernisé ses documents électoraux, par rapport à la période des Verts", note encore Bastien Millot.

NICOLAS HULOT, "L'ANTI-STAR"

Profession de foi de Nicolas Hulot pour la primaire EELV.

© Capture d'écran primairedelecologie.fr

La note de Bastien Millot : 14 / 20

Quelle image le candidat dégage-t-il ? - "Nicolas Hulot a voulu jouer la sobriété. Pour faire oublier son côté ‘star de télé’, il a fait une profession de foi très ‘anti-star’, axée sur ses convictions et non sur son image."

Que signifient la présentation, le choix des couleurs ? - "Le vert est dominant, c’est logique, comme pour les autres candidats, selon le code couleur d’EELV. Mais après, il y a plusieurs nuances de vert : celui choisi par Nicolas Hulot est classique, on sent une volonté de coller aux standards du parti." Concernant le graphisme, "il est très sobre, la clarté est privilégiée."

Comment interpréter le choix de la photo ? - "C’est la dépersonnalisation absolue : une toute petite photo de lui, façon photo d’identité, et une photo de groupe, conformément à sa volonté de jouer l’anti-star".

Quelles idées cherche-t-il à faire passer ? - "Nicolas Hulot a voulu axer sur ses convictions, plus que sur son image. Il s’attache d’ailleurs à répondre, dans un format 'Intox / Désintox', à tous les griefs qui peuvent lui être faits, en trois points : 'Hulot est un producteur de télévision, un animateur people complice d’une télévision bas de gamme', 'La Fondation Nicolas Hulot est l’otage de ses sponsors et Hulot est l’agent masqué des multinationales', et 'Nicolas Hulot est de droite'."

Le candidat respecte-t-il l’image traditionnelle des verts ? - "Tout d’abord, chez les quatre candidats, aucun ne s’écarte trop de la tradition des écolos, même s’ils la modernisent. Nicolas Hulot, dans le choix de la nuance du vert et dans la présentation, est très traditionnel".

EVA JOLY, "LES LUNETTES ROUGES"

Profession de foi d'Eva Joly pour la primaire EELV.

© Capture d'écran du site primairedelecologie.fr

La note de Bastien Millot : 12 / 20

Quelle image le candidat dégage-t-il ?- "Chez Eva Joly, il y a une contradiction entre le fond et la forme. Sur la forme, elle joue sur un registre décalé, en mettant en avant ses lunettes rouges, seules, sur la première page. Cela surprend, parce qu’elle est plutôt vue comme rigide et très sérieuse. Mais, après cette première page, le reste est très classique."

Que signifient la présentation, le choix des couleurs ? - "Le vert choisi par Eva Joly est un vert aseptisé, qui tend même à s’estomper, sur la première page." La mise en page, elle, est "sympathique, surtout la première page, avec les lunettes rouges en gros, au centre, qui donne envie de lire la suite."

Comment interpréter le choix de la photo ? - "Sa photo en gros plan reste assez classique. Sur l’autre photo, elle pose avec Claudia Roth, co-présidente des 'Grünen', pour montrer sa dimension européenne."

Quelles idées cherche-t-elle à faire passer ? - "Le ton est très dogmatique, avec de nombreuses utilisations du verbe 'devoir'. Et elle développe des thématiques classiques, comme la sortie du nucléaire."

La candidate respecte-t-elle l’image traditionnelle des verts ? - "Sur la forme, c’est celle qui innove le plus, surtout avec sa première page. Mais elle reste très écolo traditionnelle sur le fond."

STEPHANE LHOMME, "L'ANTI-SYSTEME"

Profession de foi de Stéphane Lhomme pour la primaire EELV.

© Capture d'écran du site primairedelecologie.fr

La note de Bastien Millot : 13 /20

Quelle image le candidat dégage-t-il ? - "Stéphane Lhomme dégage clairement une image de candidat anti-système. C’est l’homme qui rue dans les brancards. Il attaque d’ailleurs frontalement Hulot dès la première page."

Que signifient la présentation, le choix des couleurs ? - "Le vert de Stéphane Lhomme est le plus dur, conformément à son image." Bastien Millot salue par ailleurs une profession de foi "bien faite", "malgré un manque certain de moyens". Côté mise en page, Stéphane Lhomme est celui "la plus classique, par rapport aux écolos traditionnels."

Comment interpréter le choix de la photo ? - "C’est le genre de photo qu’on peut trouver chez les candidats d’extrême-gauche. Le noir et blanc, c’est pour faire plus modeste."

Quelles idées cherche-t-il à faire passer ? - "Stéphane Lhomme s’illustre par son choix des thèmes, plus à gauche que les autres candidats : sa profession de foi est axée sur la sortie du nucléaire, de manière plus radicale que les autres, mais aussi sur les droits sociaux."

Le candidat respecte-t-il l’image traditionnelle des verts ? - "Oui, vraiment. C’est d’ailleurs le seul avec Henri Stoll à afficher le logo d’EELV en première page."

HENRI STOLL, "LE FARFELU"

Profession de foi d'Henri Stoll pour la primaire EELV.

© Capture d'écran du site primairedelecologie.fr

La note de Bastien Millot : 12 /20

Quelle image le candidat dégage-t-il ? - "C’est à la fois le farfelu de service et l’écolo de terrain par excellence. Sa profession de foi un peu fouillis ressemble à celle d’une élection locale : son image est celle d’un élu enraciné, qui croit en ses convictions. Il dégage quelque chose d’authentique. C’est l’exact contraire de la profession de foi de Nicolas Hulot, très ordonnée."

Que signifient la présentation, le choix des couleurs ? - "Si le vert domine aussi chez Henri Stoll, il est le seul candidat à avoir ajouté du jaune. A mon avis, il voulait simplement que ça flashe." Et le graphisme, pour Bastien Millot, est "très étonnant, il y a des cigognes qui se baladent, c’est un peu 'fouillis'. Mais ça donne un côté un peu fou sympa. Le graphisme est tout de même un peu ringard…"

Comment interpréter le choix de la photo ? - "C’est comme s’il avait mis son album photo personnel, dans toutes les situations : c’est moi, ma vie mon œuvre, conformément à son image de farfelu sympathique."

Quelles idées cherche-t-il à faire passer ? - "Surtout un message sur la personnalité sympathique du candidat. Le fond est fouillis, il y a des erreurs de communication : par exemple sur la première page, il y a … 10 slogans ! Alors que normalement, c’est le nom du candidat, un slogan, une photo."

Le candidat respecte-t-il l’image traditionnelle des verts ? - "Oui, mais ça ressemble d’ailleurs beaucoup à une profession de foi écolo pour une élection locale."

*Primaire EELV : ceux qui votent par courrier ont jusqu’à vendredi soir minuit pour se décider (les votes en ligne sont clôturés depuis jeudi matin). Les résultats seront annoncés le 29 juin.