Hugo Travers : "Un jeune ne regarde pas le JT de 20h, il est sur les réseaux sociaux"

  • A
  • A
Partagez sur :

À seulement 19 ans, ce Youtubeur analyse l'actualité internationale, la politique française... L'un de ses faits d'armes est d'avoir interviewé tous les candidats à l'élection présidentielle de 2017.

INTERVIEW

Chaque semaine depuis un an, il met en ligne une vidéo de cinq minutes dans laquelle il décrypte l'actualité. Et c'est un succès : Hugo Travers a plus de 80.000 abonnés sur sa chaînes Youtube "Hugo Décrypte". Avec ce poids sur le net, l'étudiant devient incontournable pour les candidats à la primaire de la droite qui se sont tous pliés à l'exercice de l'interview. Ce jeune génie des médias était invité dans l'émission C'est arrivé demain. 

Le déclic pour la présidentielle de 2012. "Cela fait déjà longtemps que j'ai un intérêt pour le monde des médias et pour la politique. C'est né en 2012, aux élections présidentielles." A l'époque, Hugo Travers a juste 15 ans et il lance un média citoyen qui s'appelle Radio Londres, avec notamment le hashtag #RadioLondres qui est utilisé pour annoncer les résultats avant 20h. "Un peu illégal, mais on n'a pas été inquiété par le CSA", commente le jeune homme.

Le bon format. Avec sa chaîne Youtube, il est passé au cran supérieur. Le but "était de combiner un traitement journalistique de l'actualité avec un format qui parle aux jeunes ". Résultat ? Le bon format, c'est Youtube. "Je parle devant la caméra et tout un tas d'ajouts de textes viennent illustrer les propos et décrypter des grands faits d'actualité." Dans ces vidéos didactiques, l'internaute peut se faire expliquer le Brexit, le 49.3 ou encore les Panama papers et visionner les entretiens que le jeune homme a décrochés avec tous les candidats à la primaire de la droite.

Toucher le jeune électorat qui vote pour la première fois. "Les présidentielles, c'est quelque chose qui va intéresser tout le monde, y compris les jeunes. Forcément, je devais faire quelque chose là-dessus." Le Youtubeur choisit la voie du sérieux. Il décide de parler du programme des candidats, en 20-25 minutes cette fois. Son entretien avec Bruno Le Maire a même créé le buzz.

Son atout, selon lui, tient justement à l'adéquation du format au public visé. "Un jeune ne regarde pas, ou très peu, aujourd'hui, le JT de 20h. Il est sur les réseaux sociaux." Un argument qui - en plus de l'audience - lui a justement permis d'attirer les politiques à lui. "J'avais été contacté par l'équipe de Bruno Le Maire, qui m'avait dit qu'ils étaient intéressés pour faire cette interview", raconte l'étudiant, qui a aussi été approché par des candidats en lice pour la primaire de la gauche.

L'utilité de ce canal est très bien perçue par les équipes de communication des candidats, en général formées de parfaits représentants de la génération Y. Quant à prendre le fauteuil de Jean-Pierre Elkabbach, Hugo Travers ne se ferme aucune porte. Mais il prévient, conscient du travail accompli : "Youtube n'est pas un tremplin". 

>> Le 25 octobre dernier, Hugo Travers était l"invité d'Alessandra Sublet, sur Europe 1 : "les candidats de l'élection présidentielle sont intéressés par mon audience"