Hommage national : un discours que François Hollande a choisi d'écrire lui-même

  • A
  • A
Hommage national : un discours que François Hollande a choisi d'écrire lui-même
@ AFP
Partagez sur :

HOMMAGE - Ce vendredi, François Hollande prendra la parole lors de l'hommage national aux victimes des attentats. Un discours que le président a écrit seul, ou presque.

Un discours personnel. C'est sans doute l'un des discours les plus importants de son quinquennat. Le président de la République prendra la parole vendredi matin dans la cour des Invalides, pour l'hommage de la Nation aux 130 victimes des attentats du 13 novembre. Un discours que le chef de l'Etat a écrit seul ou presque. Une situation inédite. C'est rarissime que le président tienne la plume du premier au dernier mot. La plupart du temps ses discours sont pré-écrits ou sont une compilation de plusieurs notes de ses conseillers à laquelle il apporte sa touche personnelle. Pas cette fois. Ce sera un propos personnel, un discours qui habite François Hollande depuis une semaine.

"Génération Bataclan". Pour le bâtir, le président a demandé à son cabinet de faire une radiographie des 130 victimes, leur vie, leur parcours, grâce à un travail d'enquête parfois avec l'aide des familles. Ce qu'il en retient c'est que 60% des victimes avaient moins de 35 ans. Une génération frappée, qui avait en commun le goût de la fête, de la liberté, sans distinction de nationalité, de religion, de couleur. "Génération", "jeunesse", "vie" : ces mots reviendront comme un refrain. Pour célébrer une façon de vivre que Daesh a voulu détruire. C'est d'abord à eux, à ce qu'ils représentent, que le président de la République va s'adresser.

François Hollande a essentiellement écrit dans son avion cette semaine, entre Washington et Moscou, et il y mettra la dernière main vendredi matin après un dernier un échange avec ses collaborateurs les plus proches. Puis il le dira avant aux familles des victimes, au pays tout entier et même au-delà. Le tout, dans une cérémonie que l'Élysée a voulu "très sobre".