Hollande sommé de parler du Tibet

  • A
  • A
Partagez sur :

Le groupe d'études sur le Tibet à l'Assemblée nationale, qui a reçu jeudi le Premier ministre tibétain en exil Lobsang Sangay, appelle François Hollande à ne pas exclure le Tibet des discussions avec Pékin lors de sa visite en Chine, selon un communiqué vendredi.

"Avec le groupe d'études sur la question du Tibet, nous appelons le président François Hollande à ne pas exclure la question du Tibet des discussions avec les autorités chinoises lors de sa prochaine visite à Pékin. La France, en partenariat avec l'Union européenne, doit porter l'étendard de la liberté tibétaine" alors que l'autonomie de cette région, "inscrite dans la loi chinoise, n'est pas respectée", a indiqué le co-président de ce groupe, le député socialiste Jean-Patrick Gille.