Hollande ovationné sur le site du CEA à Monts, préservé de la fermeture

  • A
  • A
Hollande ovationné sur le site du CEA à Monts, préservé de la fermeture
Partagez sur :

Le président a été longuement ovationné vendredi au centre du Commissariat à l'énergie atomique de Monts, menacé de fermeture et dont il avait décidé le maintien.

François Hollande a été ovationné vendredi au centre du Commissariat à l'Énergie Atomique (CEA) de Monts (Indre-et-Loire) menacé de fermeture et dont il avait décidé le maintien fin août, décision désormais "irréversible" selon lui.

"Ce choix est irréversible". "J'ai décidé d'arrêter la réorganisation envisagée et de préserver le centre Le Ripault pour les prochaines années", a rappelé le chef de l'Etat, assurant que "ce choix est irréversible", une déclaration que les salariés ont acclamée après avoir accueilli le président en scandant "merci, merci, merci".

"Une analyse sera conduite pour en tirer toutes les conséquences à l'occasion de la prochaine loi de programmation militaire, en 2019", a cependant ajouté François Hollande. L'annonce de la décision de maintenir ce site employant quelque 650 personnes avait été faite le 28 août à Tours par la ministre des Affaires Sociales, Marisol Touraine, ancienne présidente du conseil général d'Indre-et-Loire.

Dans un courrier adressé aux élus de la région, François Hollande précisait avoir demandé au CEA-DAM (Division des applications militaires) de "mettre un terme" à la fermeture du site du Ripault et de "préparer, pour la prochaine loi de programmation militaire 2019-2024, une analyse globale de l'évolution des sites du CEA-DAM", comprenant aussi ceux de Bruyères-le-Châtel (Essonne), Dijon-Valduc (Côte d'Or) et Cestas-Le Barp (Gironde).