Le plan de Hollande pour perpétuer "l'esprit du 11-Janvier"

  • A
  • A
Le plan de Hollande pour perpétuer "l'esprit du 11-Janvier"
@ AFP
Partagez sur :

 Le chef de l'Etat va multiplier les déplacements de terrain sur le thème de l'engagement.

L'INFO. Un mois jour pour jour après la grande marche républicaine, "l'esprit du 11-Janvier" aurait-il fait long feu ? Après un regain spectaculaire de popularité suite aux attentats qui ont frappé la France le mois dernier, la cote de popularité de l'exécutif retombe brutalement. François Hollande perd ainsi huit points dans le baromètre mensuel Ipsos-Le Point publié mercredi.

>> INTERVIEW E1 - Valls "croit aux esprits", surtout celui du 11 janvier

Mais le chef de l’Etat ne se résout pas à laisser filer "l’esprit du 11-Janvier", argument pour sa popularité, mais aussi argument électoral pour les départementales de mars prochain. François Hollande va donc tout faire pour raviver la flamme.

Juppé reçu à l'Elysée. L’un de ses plus proches conseillers résume l’état d’esprit : "François Hollande veut dépasser les étiquettes partisanes. L’esprit du 11-Janvier, il y croit, il veut le faire durer". Un volontarisme qui se traduit dans les actes. La semaine prochaine, Alain Juppé sera par exemple reçu à l'Elysée à l’occasion d’une rencontre avec les patrons des grandes métropoles. Une rencontre où il ne sera, évidemment, pas uniquement question d’aménagement du territoire mais aussi de la France post-attentats et de ses défis.

>> VIDÉO - Hollande veut "prolonger" l'esprit du 11 janvier

Du terrain, du terrain, du terrain. Entre temps, le président de la République va multiplier les déplacements sur le thème de l’engagement. Dès lundi prochain, il ira à Montry, en Seine-et-Marne, dans un établissement d’insertion de la Défense où l’on expérimente le service militaire adapté pour les jeunes. L’après-midi, il annoncera le budget qu’il consacrera à son service civique universel. Et ce sera une enveloppe de 500 millions d’euros par an, un montant loin d’être anodin en période de contrainte budgétaire

>> LIRE AUSSI - Hollande et la com' : ça va mieux, docteur ?

Réformer au plus vite. Mi-février, le programme présidentiel prévoit également une visite dans un établissement scolaire afin d'incarner toutes les réformes de l’école censées recréer de la fraternité. Et ces réformes, François Hollande y tient. Pour que les grands chantiers qu’il a lancés aboutissent au plus vite - réserve citoyenne, agence du développement, école du numérique - il va nommer un binôme public-privé (un chef d’entreprise et un haut fonctionnaire) sur chacun de ces trois dossiers pour piloter et concrétiser rapidement les dispositifs.