François Hollande, le moment ou jamais

  • A
  • A
François Hollande, le moment ou jamais
@ @RomainAmbro
Partagez sur :

ENJEU - Le chef de l'Etat va s'adresser aux Français, jeudi soir sur TF1. Et il joue gros.

"L'objectif est de marquer. Quitte à faire une émission, autant qu'elle soit utile, que ça porte." C'est phrase est signée d'un conseiller de l'Elysée, qui dépeint dans Le Figaro les attentes autour du rendez-vous télévisuel de François Hollande jeudi sur TF1. Plus impopulaire que jamais – 13% des Français jugent son bilan positif -, le chef de l'Etat a préparé ce moment avec minutie. "Il travaille lui-même sur les formulations. Dans la dernière ligne droite, c'est plutôt lui qui tient la plume", assure son entourage. Objectif : renouer avec les Français et assurer la pédagogie de sa politique

>> A LIRE AUSSI - Eux soutiennent toujours François Hollande

Pourquoi cette émission ?

Le président face à quelques citoyens ordinaires sous les caméras : Nicolas Sarkozy a participé plusieurs fois à ce type de format pendant son quinquennat. François Hollande, lui, s'y est toujours refusé jusqu'ici. Pourtant, son entourage lui a maintes fois conseillé l'exercice. Au début de l'année, le président avait même autorisé ses équipes à développer un projet d'émission de ce type, rapporte Libération. Avant de l'annuler à la dernière minute.

>> LIRE AUSSI - Une émission face aux Français pour quoi faire ?

Pourquoi, alors, se décider finalement à tenter l'expérience ? "Il est dans une situation tellement effroyable dans son rapport à l'opinion publique qu'il doit dénoter, faire quelque chose qu'il n'a jamais fait avant", analyse l'expert en communication Jean-Luc Mano, joint par Europe 1.

Une communication de la dernière chance, qui s'inscrit dans la droite ligne d'une opération "transparence" engagée depuis quelques semaines. L'entourage de François Hollande a en effet ouvert successivement les portes de l'Elysée à trois médias, qui ont pu suivre le chef de l'Etat de près, des réunions de travail aux déplacements sur le terrain, en passant par l'avion présidentiel. Désormais, ce sont des citoyens ordinaires - un jeune, un patron, un senior, un habitant de zone rurale, selon Le Figaro - qui pourront approcher de près le président et lui poser leurs questions.

>> A LIRE AUSSI - Bouleau : "les gens ne connaissent pas François Hollande"

Sans-titre-4

Quel est le dispositif ? 

Intitulée En direct avec les Français, l'émission de TF1 débutera jeudi à 20h30. Et il n'y aura pas de publicité. Au programme, une interview au registre intimiste avec le journaliste Thierry Demaizière en début d'émission, une autre conduite par Gilles Bouleau et Yves Calvi à la fin. Et surtout, entre les deux, un échange avec quatre Français sélectionnés par la première chaîne : un senior au chômage, un jeune, une femme issue de la ruralité et un patron de PME. François Hollande répondra aussi à des questions d'internautes. La réalisation a été confiée à Tristan Carné, qui a coréalisé le débat de l'entre-deux-tours de François Hollande face à Nicolas Sarkozy en 2012.

>> LIRE AUSSI - Dans les coulisses de l'émission de Hollande

Que devrait-il dire ?

François Hollande va "s'expliquer" sur "les difficultés rencontrées", et "sur la volonté de la poursuite" des "réformes", assure le porte-parole du gouvernement et proche du président, Stéphane Le Foll. Le président "va annoncer de nouveaux chantiers, des initiatives", promet son entourage. Il pourrait notamment s'exprimer sur la politique de la ville et des quartiers, sur les jeunes, sur une possible extension du service civique, déjà évoquée en septembre. Mais c'est sur un tout autre sujet, institutionnel celui-ci, qu'il pourrait frapper un grand coup.

"J'introduirai une part de proportionnelle à l'Assemblée nationale". C'était l'engagement 48 du candidat Hollande.  Et selon plusieurs rumeurs, le président pourrait annoncer la mesure lors de son interview télé. En août dernier encore, le chef de l’État se disait prêt à ce qu'une partie des députés soient élus de cette façon. Entre 10 et 15% des députés pourraient donc être élus à la proportionnelle, si cette mesure entrait en vigueur. Dans l'esprit de François Hollande, cela doit s'accompagner d'une réduction du nombre total de députés. A l'approche de l'émission, des "dirigeants socialistes" cités par Le Figaro ont même fait circuler l'idée d'une proportionnelle intégrale. Mais l'Elysée a refusé cette hypothèse de façon "claire et nette"

>> A LIRE AUSSI - Vote à la proportionnelle : Hollande va-t-il lâcher la bombe ?

Comment être bon à la télé quand on est président ?

L'émission de jeudi soir est un moment important du quinquennat. François Hollande ne peut pas se rater. Caroline Roux, journaliste politique à Europe 1, nous donne les clés du succès :



Comment être bon à la télé quand on est...par Europe1fr