Hollande : "Le lycée doit être maintenant la prochaine étape de nos réformes"

  • A
  • A
Hollande : "Le lycée doit être maintenant la prochaine étape de nos réformes"
Le président Hollande en visite dans un lycée d'Orléans. @ GUILLAUME SOUVANT / POOL / AFP
Partagez sur :

Le lycée doit être "la prochaine étape de nos réformes" en matière d'éducation, a déclaré jeudi François Hollande lors d'une visite à Orléans à l'occasion de la rentrée scolaire.

Alors qu'un syndicat a déjà annoncé une grève pour manifester contre la réforme du collège mise en place dès 2016-2017, François Hollande se tourne déjà vers une autre réforme : celle du lycée. 

Déjà une nouvelle réforme. Le lycée doit être "la prochaine étape de nos réformes" en matière d'éducation, a déclaré jeudi François Hollande lors d'une visite à Orléans à l'occasion de la rentrée scolaire. "Pour les prochaines années (...) nous devons renforcer encore un certain nombre de changements, notamment entre le collège et le lycée. Le lycée doit être maintenant la prochaine étape de nos réformes", a dit le président, ajoutant que cela concernait aussi bien le lycée général que le lycée professionnel.

Une réforme du collège qui ne passe pas. Ni les parents ni les professeurs ne se résignent à cette réforme du collège. Dans la ligne de mire, les nouveaux programmes et notamment les EPI, enseignements pratiques interdisciplinaires, qui visent à lutter contre l'ennui et donner plus de liberté au professeur. Ils représentent un casse-tête dans les emplois du temps de certains enseignants. "On se retrouve à cette rentrée devant un grand cafouillage. Personne ne sait exactement ce qui va se passer dans les établissements. Rien n'est calé que ce soit sur l'accompagnement, les EPI ou la participation aux différents conseils, dénonce Frédérique Rolet, porte-parole du SNES-FSU, principal syndicat du secondaire.