Hollande-Gayet : Closer retire l'information de son site Internet

  • A
  • A
Hollande-Gayet : Closer retire l'information de son site Internet
@ MaxPPP
Partagez sur :

L’ESSENTIEL - De son côté, le chef de l’État envisage "des suites judiciaires" après les révélations de Closer.

#L’ESSENTIEL

• Le magazine Closer affirme que le président de la République entretient une liaison avec l'actrice Julie Gayet.

 • François Hollande "déplore les atteintes au respect de la vie privée" dans un communiqué, mais ne dément pas.

• Les réactions politiques se multiplient. Pour Daniel Cohn-Bendit, cette Une est "dégueulasse, tout simplement dégueulasse".

• A la demande de l'avocat de l'actrice, Closer a retiré de son site internet l'information en question

#LES DERNIERES INFOS

maxpeopleworld517953

"L’amour secret du président". Le magazine people Closer affirme vendredi que le président de la République entretient une liaison avec l'actrice, titrant en Une : "l’amour secret du président." Photos à l’appui, l’hebdomadaire assure qu’"autour du jour de l'An, le chef de l'Etat, casque sur la tête, rejoint à scooter la comédienne dans son pied-à-terre où le président a pris l'habitude de passer la nuit". A la demande de l'avocat de l'actrice, Closer a retiré de son site internet l'information sur la relation prêtée au président François Hollande avec Julie Gayet. En revanche, rien n'a été demandé pour la version papier du magazine.

>> A LIRE AUSSI : François Hollande et Julie Gayet, la Une choc de Closer

"Hollande déplore les atteintes au respect de la vie privée". Après avoir initialement gardé le silence, François Hollande a réagi dans un communiqué, vendredi matin. Précisant s’exprimer en son nom propre et non pas en tant que président de la République, il "déplore profondément les atteintes au respect de la vie privée auquel il a droit comme tout citoyen", en ajoutant qu'il "examine les suites, y compris judiciaires, à apporter à cette parution" de Closer. Selon les informations d’Europe 1, l’Elysée était au courant depuis plusieurs jours de l’imminence de la parution de ces photos, mais n’a rien tenté pour l’en empêcher.

Si François Hollande a tenu à réagir par voie de communiqué, c’est l’homme qui a parlé et non le chef de l’État. Et si la forme est condamnée avec virulence, aucun démenti n’est apporté à l’information de Closer. Et chaque mot a été pesé et soupesé. 

>> A LIRE AUSSI : Hollande ne dément pas

La fin d’un tabou. Pour Caroline Roux, éditorialiste politique d’Europe 1, cette publication démontre qu’ "un verrou a sauté." Alors que la vie privée des présidents avait jusqu’ici donné lieu à une certain forme de réserve, "le chef de l’Etat est relégué au même niveau qu’une sous-star de la télé réalité, il est devenu un people comme les autres."





Daniel Cohn-Bendit 26/12/2013

"C’est tout simplement dégueulasse". Si l’affaire est privée, elle n’a pas manqué de faire réagir le monde politique. Sur Europe 1, Daniel Cohn-Bendit a ainsi jugé cette Une "dégueulasse, tout simplement dégueulasse". Toujours sur notre antenne, Jean-Pierre Bel, président du Sénat, a dit douter de la véracité de ces photos "assez curieuses". "Je n’ai pas bien compris ou l’on voulait en venir. Avec ce type de photos, je ne vois pas ce que cela fait avancer. (…) Est-ce que nous devons commenter une annonce d’un journal dont j’ignore les sources et par rapport auquel on doit rester très prudent?"

>> A LIRE AUSSI : Une de Closer sur François Hollande et Julie Gayet : "c'est dégueulasse"

 


sur le même sujet, sujet,

INTERVIEW E1 : Bel : "Hollande a droit au respect de sa vie privée"

ILS L'ONT DIT - La classe politique soutient Hollande