Hollande, Aubry et la circonscription du Maghreb

  • A
  • A
Hollande, Aubry et la circonscription du Maghreb
La circonscription des Français de l'étranger au Maghreb fait débat.@ MAX PPP
Partagez sur :

Deux proches des ex-adversaires de la primaire se disputent une investiture aux législatives.

Les divergences persistent entre François Hollande, le candidat socialiste à la présidentielle, et Martine Aubry, de retour après sa défaite à la primaire dans le fauteuil de première secrétaire du PS. Dernier casus belli en date selon les informations de Thierry Guerrier, dans le Buzz politique d'Europe 1 : les deux camps ne sont pas d'accord sur le choix du candidat dans une circonscription des Français de l’étranger, celle du Maghreb, pour les législatives de 2012.

Sur cette circonscription nouvellement créée, la 9e pour les Français de l’étranger, le chef de cabinet de François Hollande, Faouzi Lamdaoui est en lice face à Pouria Amirshahi, secrétaire national du PS et soutien "clé" de Martine Aubry.

Aubry doit avoir la dernier mot

Pour François Hollande, c’est un cas de conscience. En position de force après sa victoire aux primaires, ses troupes attendent de lui qu’il impose son collaborateur. Faouzi Lamdaoui, d’origine algérienne, est pour les "Hollandistes", le plus légitime pour cette circonscription.

Seul hic : c’est Martine Aubry et Benoît Hamon, le porte-parole du PS, qui ont le dernier mot sur les investitures pour les législatives.

Une solution dimanche

Ce nouveau "malaise" sur la 9e circonscription pourrait prendre fin dimanche. Les deux camps doivent se réunir pour essayer de trouver un terrain d’entente. Tout doit être solutionné avant mardi prochain, date du prochain bureau national du PS. Sous peine de déclencher une nouvelle bagarre entre François Hollande et Martine Aubry.