Hollande acte l’idée d’un remaniement

  • A
  • A
Hollande acte l’idée d’un remaniement
François Hollande et Jean-Marc Ayrault en pleine discussion sur le perron de l'Elysée.@ REUTERS
Partagez sur :

"Le remaniement viendra en son temps", affirme le chef de l'Etat dans Paris Match.

La phrase. "Le remaniement viendra en son temps". Certes, François Hollande ne se montre pas très précis dans une interview à paraître dans Paris Matchmercredi. Mais c’est la première fois que le chef de l’Etat acte officiellement l’idée d’une réorganisation de l’équipe ministérielle. "Un jour, des choix et aménagements auront à être faits. Mais j'ai besoin de tous", assure le président de la République dans l'hebdomadaire. Selon un ministre important qui s'en est ouvert à Europe 1, ce remaniement pourrait avoir lieu avant l'été.

"Personne n’est protégé"… François Hollande envoie aussi un message on ne peut plus clair à ses ministres. "Personne n'est protégé dans le gouvernement. Personne n'a d'immunité", assène le chef de l’Etat. Pas même Arnaud Montebourg, au bord de la démission sur le dossier Florange, et coupable d’insultes à l’endroit de Jean-Marc Ayrault. Le président apporte cependant son soutien à son ministre du Redressement productif dans le dossier Dailymotion. "Il y avait un risque de perdre cette entreprise française. L'idée était de nouer un partenariat avec Yahoo! qui l'a, pour le moment, refusé", explique François Hollande.

Déjà sommé d'accélérer lundi lors d'un séminaire à l'Elysée, les ministres sont encore une fois mis sous pression par François Hollande. "Aujourd'hui, ce sont des résultats que les Français attendent. Cette équipe doit en produire sur le chômage, le logement, la consommation, la place dans la France dans le monde", énumère le chef de l'Etat, qui conclut par un avertissement. "Chacun sera jugé sur ses résultats, et moi le premier".

…Sauf Valls. Seul ministre a être nommément cité par le chef de l’Etat : celui de l’Intérieur. "Manuel Valls fait du bon travail. Reconnu comme tel par l'opinion publique", relève François Hollande. De quoi dormir sereinement pour l’ancien député-maire d’Evry, qui, en cas de remaniement, est certain a minima de conserver son portefeuille. 

valls-ayrault

En privé, Duflot encensée. Il est une autre ministre qui n'a pas , selon les informations d'Europe 1, de soucis à se faire. En privé, François Hollande dit en effet beaucoup de bien de Cécile Duflot, ministre du Logement. Par ailleurs, Jean-Marc Ayrault a reçu, toujours selon nos informations, la garantie qu'il resterait à Matignon.

Quatre ou cinq grands pôles. Le futur gouvernement remanié ne devait pas être forcément plus resserré, mais plus cohérent. Il pourrait être organisé autour de quatre ou cinq grands pôles, concernant les grandes priorités édictées par François Hollande : l'investissement, l'emploi, la jeunesse et la préparation de l'avenir... Ces grands ministres, très identifiables, auront un pouvoir un peu élargi par rapport à la répartition actuelle.

De l'air pour Ayrault. Cette organisation aurait aussi pour mérite de délester le Premier Ministre d'une partie des arbitrages quotidiens. Cela permettrait à Jean-Marc Ayrault de passer moins de temps dans la lessiveuse et de faire plus de politique pour s'imposer enfin, comme chef de la majorité...