Hidalgo : "1,6 million d'euros pour le logement étudiant" à Paris

  • A
  • A
Hidalgo : "1,6 million d'euros pour le logement étudiant" à Paris
Anne Hidalgo, la maire de Paris, a répondu aux question des internautes d'Europe1.fr lors d'un chat vidéo sur le thème de la rentrée.@ Europe 1
Partagez sur :

HANGOUT E1 - Le maire de Paris s'est prêtée au jeu des questions en direct avec les internautes. Au menu : les questions d'éducation.

La rentrée scolaire est encore dans toutes les têtes. C'est donc tout naturellement les questions d'éducation qui ont été abordées lors du chat vidéo (ou hangout) d'Anne Hidalgo, diffusé sur Europe1.fr en direct du bureau de la maire de Paris". Morceaux choisis.

>> Le manque de places en crèche

Marlène, fondatrice du blog Mamantravaille, se pose des questions sur les conditions d'attribution des places en crèche, qu'elle juge "trop floues" et surtout différentes d'une ville à l'autre. Après s'être félicitée que Paris ait rattrapé son retard en matière de nombre de places disponibles, Anne Hidalgo a assuré avoir "un programme de 5.000 nouvelles places". Quant aux critères d'attribution, elle rappelle qu'il s'agit "de compétences des maires d'arrondissement. Il y a des commissions dans chaque mairie, mais c'est vrai que nous avons besoin de critères communs à tous les Parisiens. On veut aller faire plus de transparence." Et Anne Hidalgo de conclure sur une anecdote illustrant le volontarisme de Paris sur ce sujet : "dès 2001, nous avons transformé les anciens appartements du maire de Paris en crèche, et nous avons une soixantaine d'enfants du 4e arrondissement qui sont accueillis tous les jours ici".

Revivez l'intégralité de ce chat vidéo :

>> Le manque de logements étudiants

Delphine, étudiante en Master de marketing et communication, vient d'arriver à Paris en provenance de Bordeaux pour poursuivre ses études. Sauf que malgré deux garants, elle ne parvient pas à trouver d'appartement et demande donc à la maire de Paris ce qu'elle compte faire pour faire face à cette pénurie de logements, y compris pour les jeunes actifs. "C'est le sujet numéro 1. J'en ai fait la priorité de mon mandat", a d'emblée reconnu Anne Hidalgo. "Outre la construction de nouveaux logements, on va aussi transformer des bureaux vides en logement, mobiliser un parc de logements vacantes en apportant des garanties aux propriétaires. Pour les étudiants, il y aura 1.000 logements supplémentaires chaque année. On souffre d'un retard terrible et d'un marché très cher. Pour cette rentrée, nous allons également dépenser 1,6 million d'euros pour ce qu'on appelle une subvention Aide au logement des jeunes Parisiens afin de les aider dans leur recherche.

>> Le manque de moyens de l'université

Thibault, professeur agrégé d'histoire, s'inquiète de la baisse des moyens alloués à l'université et de la détérioration globale des conditions de travail des étudiants. "J'ai dit depuis plusieurs mois que la baisse des dotations de l'Etat vers les collectivités locales, - 200.000 millions d'euros cette année pour Paris - et l'augmentation de l'effort de Paris pour la solidarité nationale - + 60.000 millions - , fait que l'on est soumis à une règle extrêmement difficile avec des besoins importants. Paris a soutenu la rénovation de la Sorbonne et d'autres établissements alors que ce n'est pas la compétence de la ville. Je ne vais pas abandonner cet effort mais on ne pourra pas complètement se substituer à l'Etat. Les temps vont être difficiles, mais je discute avec tous les ministères pour arriver à trouver une solution et conserver l'attractivité de Paris. 

photo-1

>> Développer le numérique à l'école

Fréderic est cofondateur de simplon.co, qui donne des formation gratuites à la programmation et au code aux jeunes des quartiers. Alors que, dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, le ministre de l'Education nationale pousse pour développer l'apprentissage du code à l'école lors des activités périscolaires, il se demande quels moyens vont être mis en œuvre, notamment en matière d'équipement informatique. "Je discute avec le recteur de cette question, on est en train d'avancer. Mais ce n'est pas uniquement la question de la technique qui nous permettra d'avancer. Ces technologies doivent être des outils au service de la réussite scolaire et de l'acquisition d'une culture générale", estime Anne Hidalgo, avant d'aborder un sujet qui lui tient à coeur : "quand je suis allé voir le maire de New York en mai dernier, on s'est mis d'accord pour que des écoles parisiennes et new yorkaises, dans des quartiers populaires, travaillent ensemble dans le cadre des ateliers éducatifs  pour échanger. Comment vit un petit Américain ? Qu'apprend-il à l'école ? Et vice versa. Cela a fait des petits, le maire de Berlin est intéressé, le maire de Lisbonne aussi et je vais bientôt le proposer au maire de Rome."