Hénin-Beaumont : un an après, quel bilan pour le FN ?

  • A
  • A
Hénin-Beaumont : un an après, quel bilan pour le FN ?
@ SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :

REPORTAGE - Le maire Steeve Briois met en avant le sérieux de sa gestion municipale.

C'est un sondage dont le Front national s'est immédiatement félicité. Un an après les élections municipales, 73% des habitants des villes administrées par le FN se disent satisfaits de leur maire, selon une enquête Ifop pour Paris Match, iTélé, Sud Radio publiée jeudi. Une cote de satisfaction supérieure de 10 points à la moyenne des autres villes françaises de 10.000 à 100.000 habitants.

>> Un après les municipales, Europe 1 est allée à Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, qui a élu un maire FN dès le premier tour :

Un an après son élection, Steeve Briois, fidèle lieutenant de Marine Le Pen, présentait cette semaine le budget de sa commune, en prenant bien soin de souligner que celui-ci a été préparé par le Professeur Jean-Richard Sulzer, son adjoint aux finances, agrégé d'économie. Une preuve de sa volonté de donner des gages de sérieux, dans une ville qui fait figure de vitrine de la gestion municipale frontiste.

"Ils ont tenu parole". Désendettement, réduction des impôts locaux de 10% l'an dernier et de 5% cette année : Steeve Briois vante son bilan. Il met aussi en avant des liens renoués avec le milieu économique. Ce que ne dément pas Hubert Guérin, le président du club des entreprises locales. "Ils ont tenu parole", assure-t-il au micro d'Europe 1. "Les liens se renforcent entre la municipalité et le monde économique".

Certes, la gestion de Steeve Briois a été entachée de plusieurs polémiques. Certaines aides sociales et subventions ont été réorientées, la Ligue des droits de l'homme qui occupait illégalement un local municipal a été expulsée, et un mur a même été construit sur une route pour lutter contre les cambriolages... Mais globalement, le FN tente d'afficher un profil lisse.

"C'est de la poudre aux yeux". Ses opposants appellent toutefois à la vigilance. "C'est de la poudre aux yeux", dénonce Zakina, une militante associative. C'est facile de dire que la ville d'Hénin-Beaumont est agréable. Il faut aller dans les familles où il y a de la misère sociale. Forcément, quand on est en galère, on a envie de croire le premier venu qui vous raconte des histoires en disant votez pour moi, vous allez avoir une vie meilleure".

Steeve Briois, lui, est sûr de lui. Le maire se dit convaincu que si des élections avaient de nouveau lieu dans sa ville, il serait réélu avec 60% des voix.

>> LIRE AUSSI - Steeve Briois, l'enfant prodige du FN

>> LIRE AUSSI - Aubry sur le FN : "Il ne faut pas avoir peur, il faut combattre"