Hénin-Beaumont : un adjoint de Steeve Briois mis en examen pour diffamation

  • A
  • A
Hénin-Beaumont : un adjoint de Steeve Briois mis en examen pour diffamation
Un adjoint du maire FN Steeve Briois a été mis en examen pour diffamation.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Une enquête a permis d'établir un lien entre l'adresse IP d'un adjoint FN de la ville, et celle du créateur d'une page Facebook fustigeant le journal "La voix du Nord" et l'opposition.

L'adjoint à la Culture du maire FN d'Hénin-Beaumont, Christopher Szczurek, a été mis en examen le 3 octobre pour diffamation après une plainte de La Voix du Nord pour des propos tenus sur Facebook, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Lille.

Une page Facebook contre l'opposition et le quotidien régional. Sur la page Facebook baptisée "La Voie d'Hénin", qui se présente comme "une page de réinformation sur l'actualité d'Hénin-Beaumont" sur "un ton impertinent et libre", les auteurs prennent régulièrement et anonymement position contre l'opposition de la Ville et le quotidien régional La Voix du Nord. "La Voix du Nord est à la botte de l'opposition et certains journalistes se couchent...", "La propagande gauchiste de la Voix du Nord en faveur des communistes continue", "La Voix du Nord aux ordres de la gauche", peut-on notamment lire sur cette page dont la première publication remonte à décembre 2015 et qui est restée inactive depuis décembre 2016.

Lien entre les adresses IP du créateur de la page et de l'adjoint FN. Dans sa plainte contre X déposée par Maître Emmanuel Riglaire en février 2016, la Voix du Nord cite notamment une affirmation de la "Voie d'Hénin": l'une des journalistes de la Voix du Nord aurait tenu une réunion secrète en présence de l'opposition pour nuire au FN à la veille des élections régionales de 2015. "Cette page Facebook infamante" s'est avérée "être une machine à insultes et à propos diffamatoires gérée en ligne directe par la mairie frontiste", a réagi l'élue municipale d'opposition écologiste Marine Tondelier par communiqué. L'enquête a permis d'établir un lien entre les adresses IP du créateur de la page et celles de Christopher Szczurek.

Anthony Garénaux, chef de cabinet du maire Steeve Briois et par ailleurs conseiller municipal FN de Harnes et conseiller départemental du Pas-de-Calais, a quant à lui été placé sous le statut de témoin assisté.