Hausse du pass Navigo : Anne Hidalgo tacle Valérie Pécresse

  • A
  • A
Hausse du pass Navigo : Anne Hidalgo tacle Valérie Pécresse
@ AFP
Partagez sur :

La maire de Paris estime, à propos de la hausse du pass Navigo, que la présidente de la région Ile-de-France n'est pas décisionnaire en matière de politique de Paris. 

La maire PS de Paris Anne Hidalgo a taclé lundi Valérie Pécresse en estimant, à propos de la hausse du pass Navigo, que la présidente LR de la Région Ile-de-France n'était "pas "chef de file des collectivités" ni décisionnaire en matière de politique de Paris.

"Pas d'accord avec cette augmentation". La politique des transports en Ile-de-France "ne peut pas être simplement la décision de la présidente du conseil régional", a indiqué devant la presse la maire de Paris en dénonçant l'augmentation annoncée par Valérie Pécresse du pass Navigo à tarif unique. L'impact de l'augmentation annoncée de trois euros du forfait transports est pour les Parisiens "très importante", a ajouté Anne Hidalgo, qui n'est "pas d'accord avec cette augmentation". Elle a rappelé que ce forfait était déjà passé l'an dernier pour Paris de 67 à 70 euros.

"Ce n'est pas elle qui va définir la politique de Paris". Que "cela se passe sans nous en parler, ce n'est pas acceptable", a ajouté la maire de la capitale, qui a "demandé à Valérie Pécresse une réunion de travail sur l'ensemble du dossier". Paris "doit être respecté". "Je respecte la légitimité de Valérie Pécresse, qui a gagné l'élection pour être présidente du Conseil régional, mais ça ne la fait pas chef de toute la région et des collectivités, ce n'est pas elle qui va définir la politique de Paris", a ajouté Anne Hidalgo. La maire de Paris a rappelé que la Ville de Paris contribuait pour un tiers du budget du Stif" (Syndicats des Transports d'Ile-de-France, dont Valérie Pécresse est présidente en tant que présidente de région.