Hamon veut remettre en cause l'état d'urgence

  • A
  • A
Hamon veut remettre en cause l'état d'urgence
Benoît Hamon remettra en cause l'état d'urgence s'il estime que celui-ci n'a plus qu'une portée symbolique.@ CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :

Interrogé par RTL, Benoit Hamon a répété qu'il souhaitait en finir avec l'état d'urgence si celui-ci apparaît comme symbolique.

Benoît Hamon a réitéré sa volonté d'en finir avec l'état d'urgence. Sur RTL, le candidat de la Belle alliance populaire à la présidentielle a expliqué que "nous avons fait une loi renseignement, une loi terrorisme, qui donnent aujourd'hui dans le droit commun à peu près tous les instruments à l'autorité judiciaire, aux forces de police pour agir".

L'état d'urgence ? "S'il apparaît comme symbolique, oui je le remettrais en cause. "Si l'état d'urgence demain apparaît comme finalement symbolique, c'est-à-dire sans valeur ajoutée pour protéger les Français, et parce que le Conseil d'Etat, le Conseil constitutionnel, ont dit qu'un état d'urgence devait être temporaire, dans ce cas-là oui je le remettrai en cause", a insisté le député des Yvelines.

"Ce n'est pas en mettant une loi supplémentaire qu'on permettra d'améliorer le bouclier qui protège les Français", a-t-il poursuivi. "Celles et ceux qui font campagne sur ces questions, en laissant entendre d'une manière ou d'une autre, qu'il pourrait y avoir un risque zéro sont des imposteurs, parce que ce risque zéro n'existe pas. Il s'agit surtout de renforcer les moyens sur le terrain, donc le renseignement territorial", a conclu Benoît Hamon.