Guéant : "l’État français ne paie pas de rançon"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1. "Son lieu de détention était souvent déplacé, il était difficile à déceler. Nous n'avons jamais eu des éléments pour dire qu'une opération militaire était possible", a répondu l'ancien ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, lundi sur Europe1, à la question de savoir si l'otage Denis Allex, probablement tué ce weekend en Somalie lors d'une opération d'un commando français, aurait pu être libéré sous le précédent gouvernement.

"L’État français ne paie pas", a-t-il par ailleurs répondu, interrogé sur la question de savoir si la France paie parfois des rançons pour libérer des otages. "État français ne paie pas", a-t-il insisté, ne confirmant ni n'infirmant l'hypothèse selon laquelle d'autres paient à la place de l’État.