Grève à la SNCF : "en aucun cas, il ne faut céder", dit Villepin

  • A
  • A
Grève à la SNCF : "en aucun cas, il ne faut céder", dit Villepin
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - L'ancien Premier ministre conseille au gouvernement Valls de tenir bon face aux grévistes.

"Nous devons franchir un cap dans la vie sociale". Dominique de Villepin, invité d'Europe 1 lundi matin, a estimé que le gouvernement Valls devait tenir bon face aux grévistes et ne pas retirer sa réforme ferroviaire. L'ancien Premier ministre, qui avait dû affronter les manifestations anti-CPE (contrat première embauche) en 2006, a estimé que "le texte devait être examiné devant le Parlement". "On voit bien aujourd'hui que c'est tout le syndicalisme français qui est en question. Voilà une organisation syndicale, la CGT, qui n'est pas capable de maîtriser ses troupes", a fustigé Dominique de Villepin. "Nous devons franchir un cap dans la vie sociale de notre pays. Ce n'est pas une petite minorité qui doit dicter sa loi. "En aucun, cas, il ne faut céder", a-t-il conclu.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

GUERRE DES NERFS - Grève SNCF : c'est la base des syndicats qui durcit le ton

INFO TRAFIC - Grève à la SNCF : les dernières infos sur le trafic

INTERVIEW E1 - Michel Sapin : "aucune raison de reporter la réforme ferroviaire"