Gérard Carreyrou : François Fillon "ne pouvait pas faire mieux pour stopper l'hémorragie"

  • A
  • A
Partagez sur :

Notre expert politique juge que François Fillon "a fait le maximum", lundi, lors de sa conférence de presse depuis son QG de campagne.

Il était venu pour s'expliquer. Lors d'une conférence de presse donnée depuis son QG de campagne parisien, lundi, François Fillon s'est défendu des accusations qui visent sa femme et ses deux enfants, soupçonnés d'avoir occupé des emplois fictifs. "Dans l’état où il se trouvait en commençant sa conférence de presse, avec les dégâts considérables qui se sont produits depuis une dizaine de jours, je pense qu’il ne pouvait pas faire mieux que ce qu’il a fait pour stopper l’hémorragie", juge notre expert Gérard Carreyrou.

Une plaidoirie "pleine de force". "Ça ne veut pas dire qu’il y aura réussi. Mais en tout cas, il a fait le maximum dans sa plaidoirie qui a été à la fois pleine de force, de sincérité, de contre-attaque, d’offensive…", note-t-il. Un avis partagé par Michèle Cotta : "Il a fait le maximum", estime-t-elle dans Le débat des Grandes voix. "Il pouvait faire pire, mais à mon avis il ne pouvait pas faire mieux".