Gaz de schiste : "la question de la recherche est toujours posée" pour Montebourg

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le ministre du Redressement productif n'a pas exclu de "rouvrir le débat".

L’INFO. Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a explicité, mercredi matin sur Europe 1, sa position sur le dossier polémique du gaz de schiste, lui qui ne cesse de réclamer des avancées sur ce sujet, au grand dam des écologistes : "la question de la recherche est toujours posée. Les Français aiment l’avenir, ils croient en l’innovation. Le problème du gaz de schiste, c’est qu’il est d’une pollution terrible. Si on règle ce problème, on peut rouvrir le débat".

"C’est le retour de Colbert !" Quant à la rumeur de création d’un Office sur les mines, Arnaud Montebourg rappelle que "la France a disparu dans le domaine minier, laissant sa place à des majors internationales. Beaucoup d’Etats, en Afrique ou en Asie, demandent le retour de la France. Donc nous sommes en train de travailler sur une compagnie nationale des mines qui nous permettra d’exploiter nos propres ressources naturelles, respectueusement de l’environnement. Et cela nous permettra de sécuriser nos approvisionnements. Bref, c’est le retour de l’Etat, bref, c’est le retour de Colbert !"

sur le même sujet, sujet,

SOLUTION MIRACLE ? Gaz de schiste : que sait-on vraiment du fluoropropane ?

L'INFO - Montebourg croit toujours au gaz de schiste