Gaz de houille: Batho désavoue Montebourg

  • A
  • A
Partagez sur :

La ministre de l'Energie, Delphine Batho, juge "prématuré" de voir dans le gaz de houille, dont l'exploitation est préconisée par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, une nouvelle donne énergétique pour la France.

A un journaliste qui lui demandait si ce gaz constituait "une nouvelle perspective pour l'avenir énergétique du pays", Mme Batho a répondu: "C'est prématuré de le dire, au regard du fait qu'à ce jour, il n'y a pas de demande d'exploitation". "Il y a des permis d'exploration qui existent depuis longtemps", mais "la démonstration n'a pas encore été faite qu'il y avait une exploitation possible dans des conditions économiques rentables", a-t-elle ajouté.

Arnaud Montebourg a fait grincer les dents des ONG lundi en plaidant vivement pour l'exploitation du gaz de houille, le "grisou" des anciennes mines de charbon, afin de réduire la facture énergétique des industries chimiques. Il a alors vanté les mérites d'un "gaz made in France, un gaz en marinière en quelque sorte qui pourrait assurer entre 5 et 10 ans de consommation".